•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Gatinoise Janice Nadeau en compétition officielle à Clermont-Ferrand

Une femme assise à une table en train de dessiner.

La Gatinoise d’origine Janice Nadeau présente son court métrage d’animation « Harvey » en compétition officielle à Clermont-Ferrand.

Photo : ONF / Cindy Boyce

Treize ans après avoir remporté un Prix littéraire du Gouverneur général pour ses illustrations du roman jeunesse Harvey, la Gatinoise d’origine Janice Nadeau en présente son adaptation animée en première mondiale et en compétition officielle au Festival international de court métrage de Clermont-Ferrand.

L’animation n’est pas le seul créneau, et il n’y en a pas tant que ça qui sont sélectionnés. C’est justement dans cet angle-là que ça prend toute son importance : être sélectionnée à Clermont-Ferrand, c’est fabuleux! se réjouit l’illustratrice et réalisatrice en cinéma d’animation.

Illustration d'un jeune garçon devant des chaises.

Janice Nadeau a dû donner vie et voix au personnage de Harvey dans son adaptation animée du roman jeunesse qu’elle avait déjà illustré, il y a plus de 10 ans.

Photo : ONF / Folimage

Harvey perd son papa au printemps, au terme d'une journée ordinaire passée à jouer dehors avec ses amis. Le garçon puisera dans son imaginaire débordant pour appréhender cette disparition et combler ce vide que rien ne laissait présager.

Coproduction de l’Office national du film du Canada (ONF) et de Folimage, Harvey sera projeté à plus de 20 reprises dans à l'occasion du Festival, de la grande première du 23 janvier à la clôture de l’événement le 4 février. Son film sera notamment présenté en milieu scolaire, puisqu’il est en compétition dans le volet jeune public.

En terme de fenêtre, c’est idéal, parce qu’un court métrage d’animation, sa première destinée, c’est le festival. On n’a pas l’occasion de voir sur grand écran tant de [courts métrages] d’animation, rappelle Janice Nadeau. Et on a environ un an pour rejoindre notre public en festivals avant que les films de l’année prochaine [2024] sortent. Donc, de débuter en janvier à Clermont-Ferrand, c’est une première mondiale fabuleuse pour moi.

Le parc de la Gatineau comme première source d’inspiration

Janice Nadeau a remporté trois Prix littéraires du Gouverneur général pour ses illustrations de livres jeunesse : Nul poisson où aller (2004), Ma meilleure amie (2008) et Harvey (2009).

Rapidement remarquée par le producteur de l’ONF Marc Bertrand pour son travail à l’aquarelle et à la gouache, l’artiste visuelle s’est ensuite lancée dans l’animation, en adaptant dans un premier temps Nul poisson où aller, en 2014, puis en proposant une œuvre entièrement de son cru, Mamie, deux ans plus tard.

Illustrations d'un arbre et d'une branche avec des feuilles.

Janice Nadeau cultive depuis l’enfance et ses promenades dans le parc de la Gatineau une passion pour les arbres, entre autres.

Photo : Avec la gracieuseté de Janice Nadeau

Janice Nadeau est établie à Montréal, où elle enseigne à l’École de design de l’UQAM, tout en travaillant sur ses projets artistiques. Or, c’est dans sa région natale qu’a bourgeonné sa passion pour le dessin et la nature.

Le fait de venir de l’Outaouais, d’avoir passé mon enfance à arpenter les sentiers du parc de la Gatineau, d’avoir découvert la faune et la flore, ça m’a énormément marquée, raconte Janice Nadeau.

Au point où, quelque 30 ans plus tard, et à travers les maisons et cortèges d’enfants qui sont ses autres images signatures, la Gatinoise d’origine fait toujours la part belle aux arbres et aux fleurs dans ses illustrations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...