•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les athlètes yukonnais se préparent en vue des Jeux d’hiver de l’Arctique

Des jeunes en ski de fond au centre de ski du mont McIntyre à Whitehorse, le 18 janvier 2023.

Les athlètes s'entraînent trois fois par semaine au minimum en prévision des Jeux d'hiver de l'Arctique à Wood Buffalo.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

Une semaine avant le début des Jeux d’hiver de l’Arctique à Wood Buffalo, dans le nord de l’Alberta, les jeunes de l’équipe de ski de fond du Yukon se préparent à la compétition. Pour certains, il s’agira d’une première occasion de se mesurer à d’autres athlètes à l’extérieur du territoire.

Les derniers rayons de soleil s’attardent encore au-dessus du centre de ski de fond du mont McIntyre à Whitehorse. C’est là que, trois fois par semaine, certains jeunes athlètes s’entraînent en prévision de la grande compétition.

Ce soir-là, l’une des quatre entraîneurs de l’équipe, Emily Nishikawa, encourage les athlètes dans une course de relais afin de pratiquer leur vitesse.

L'entraîneuse Emily Nishikawa à Whitehorse, le 18 janvier 2023.

L'entraîneuse Emily Nishikawa a elle-même participé deux fois aux Jeux d'hiver de l'Arctique lorsqu'elle était plus jeune, avant de se qualifier pour les Olympiques de Sochi et de PyeongChang.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

Ancienne Olympienne en ski de fond, Emily a fait ses premières compétitions, dès l’âge de 12 ans, avec les Jeux d’hiver de l’Arctique. Elle sait donc très bien ce que la compétition peut représenter pour les membres de son équipe.

J’ai eu cette expérience lorsque j’étais plus jeune, puis j’ai pu me rendre aux Jeux du Canada, ce qui est un événement encore plus gros. Ensuite ça a été les Olympiques, raconte-t-elle une fois l'entraînement terminé.

Même si les jeunes ne remportent pas de médailles aux Jeux d’hiver de l’Arctique, cela ne veut pas dire qu’ils ne pourront pas se rendre au sommet, souligne Emily Nishikawa qui avoue, en riant, avoir été en bas de la liste lorsqu’elle a participé à ses premiers Jeux au Groenland, en 2002.

« C’est un bon point de départ et c’est surtout une super expérience à avoir. »

— Une citation de  Emily Nishikawa, entraîneuse de l’équipe de ski de fond du Yukon

Jonah McConnell fera partie de la délégation qui s’envolera vers l’Alberta samedi. Ces Jeux seront ses tout premiers.

Je suis vraiment excité d’aller aux Jeux d’hiver de l’Arctique [...]. J’ai déjà fait de grosses compétitions de ski, mais je pense que ça va être unique parce qu’il y aura beaucoup de monde, dit-il.

Nicholas Connell au centre de ski de fond du mont McIntyre de Whitehorse, le 18 janvier 2023.

Pour Nicholas Connell, les Jeux d'hiver de l'Arctique sont une affaire de famille puisque ses frères s'y sont tous rendus pour y compétitionner.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

Il sera notamment accompagné de Nicholas Connell, pour qui ce sera une première compétition hors du territoire. Excité à l’idée d’enfiler ses skis pour représenter le Yukon, Nicholas souhaitait d’abord et avant tout suivre les traces de ses frères.

Tous mes frères sont allés plein de fois et je voulais être comme eux quand j’étais jeune. Alors je voulais juste aller [aux Jeux] au moins une fois, explique-t-il.

Sophie Molgat est elle aussi très fière de pouvoir porter les couleurs du territoire pour la première fois aux Jeux d’hiver de l’Arctique, d’autant plus que la pandémie a retardé sa participation.

La fondeuse Sophie Molgat au centre de ski de fond de Whitehrse, le 18 janvier 2023.

La fondeuse Sophie Molgat représentera pour la première fois le Yukon aux Jeux d'hiver de l'Arctique.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

J’aime que ce soit comme de petits Jeux du Canada, mais avec tout le monde du Nord qui vit un peu les mêmes expériences d’être dans des petites communautés et de tous pouvoir se rassembler. C’est vraiment le fun, assure-t-elle tout sourire.

La fondeuse aura une saison chargée de compétitions puisqu’après les Jeux d’hiver de l’Arctique, elle se rendra aux Jeux d’hiver du Canada, qui se tiendront cette année à l’Île-du-Prince-Édouard. Puis elle participera aux Championnats canadiens de ski de fond.

Avant de laisser ses athlètes skier vers de nouvelles aventures, leur entraîneuse, Emily Nishikawa, souhaite avant tout s’assurer que tout se passe bien pour leur séjour à Wood Buffalo.

J’ai hâte de voir tout le monde et de les encourager et de veiller à ce que ce soit une expérience positive, dit-elle.

Bannière des jeux d'hiver de l'Arctique de Wood Buffalo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...