•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Britanno-Colombienne poursuit McDonald’s pour un café jugé trop chaud

Gros plan sur une tasse de café de la chaîne de restauration rapide McDonald's à l'extérieur.

Ce n'est pas la première fois que la température de certaines boissons entraîne des poursuites contre la chaîne de restauration rapide.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Une cliente de McDonald's poursuit la chaîne de restauration rapide parce que, selon elle, un employé du service au volant d'un restaurant lui a donné un café brûlant sans fixer solidement le couvercle et que le liquide l'a brûlée en se renversant.

Dans sa poursuite déposée à la Cour suprême de la Colombie-Britannique, Lok Fung affirme avoir commandé un café au service au volant du restaurant McDonald’s situé sur la promenade Still Creek, à Burnaby, le 20 janvier 2021. Après avoir reçu sa commande, elle dit avoir renversé son café et, ce faisant, s'être brûlé le poignet et la cuisse gauche.

Elle accuse McDonald’s de négligence, de lui avoir servi un café à une température trop élevée et de ne pas l'avoir avertie que le café serait extrêmement chaud. La poursuite clame aussi que la chaîne de restauration rapide ne forme pas suffisamment ses employés.

McDonald's n’a pas déposé de réponse à la poursuite en cours et n’a pas répondu à la demande de commentaires de CBC.

Aucune des allégations n'a encore été prouvée en cour.

D'autres poursuites pour un café chaud

Des voitures au service à l'auto de McDonald's.

McDonald's a d'abord été poursuivi au début des années 1990 et a dû octroyer 2,9 millions de dollars américains à une cliente qui s'est brûlée avec un café acheté dans un de ses restaurants.

Photo : Reuters / Mark Blinch

Au début des années 1990, Stella Liebeck a commandé un café au service au volant d’un restaurant McDonald's à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, aux États-Unis.

Comme il n’y avait pas de porte-gobelets dans la voiture que conduisait son petit-fils, une fois la voiture stationnée, Stella Liebeck a mis le café entre ses genoux pour y ajouter de la crème et du sucre.

Elle a renversé le café et s’est brûlée au 3e degré.

Mme Liebeck a poursuivi McDonald’s. Un premier jugement lui a octroyé 2,9 millions de dollars américains en dommages, mais un jugement subséquent a réduit cette somme à 640 000 $ US.

Plusieurs autres poursuites concernant des boissons extrêmement chaudes ont été entreprises par la suite.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...