•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cours Culture et citoyenneté québécoise sera maintenu l’automne prochain

Une pile de manuels scolaires sur un bureau en bois dans une salle de classe.

Le cours « Éthique et culture religieuse » sera remplacé par un cours sur la culture et sur la citoyenneté québécoise en 2023.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Lacelle

Malgré les réticences des syndicats d'enseignants évoquées en décembre, le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, garde le cap sur l’implantation du cours Culture et citoyenneté québécoise (CCQ), prévue en septembre prochain.

Des enseignants craignent l’implantation tous azimuts de ce cours à la prochaine rentrée scolaire. Rania, une enseignante qui participe au projet pilote lancé dans une trentaine d'écoles depuis septembre dernier, déplore le manque de préparation du ministère. Pour elle, il est irréaliste d’avoir des enseignants aguerris dans ce programme d'enseignement en septembre prochain.

Rania a demandé l’anonymat puisqu'elle a signé, comme les autres enseignants du projet pilote, une entente de confidentialité en acceptant de faire partie de la première mouture du cours CCQ.

« Impossible! Personne n’est prêt. Je me demande : où est l'urgence? »

— Une citation de  Rania, une enseignante qui a requis l'anonymat

La réforme du cours d’éthique et de culture religieuse était nécessaire et attendue, indique le cabinet du ministre de l’Éducation.

Bernard Drainville.

Malgré les réticences des syndicats d'enseignants, le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, garde le cap. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

C’est pourquoi Québec maintient son échéancier pour l’implantation, partout au Québec, du nouveau cours Culture et citoyenneté québécoise. Le ministère déploie actuellement tous ses efforts pour finaliser la dernière version du programme.

« Nous sommes au courant des revendications des syndicats et nous sommes sensibles aux préoccupations des enseignants et des enseignantes. »

— Une citation de  Le cabinet du ministre de l'Éducation

Selon des sources proches du dossier, le ministère considère l'échéancier actuel comme étant réaliste. Il reste huit mois pour tout mettre en place en vue de la rentrée 2023-2024. Pour l’instant, rien ne le fera s’éloigner de son objectif.

Formation déficiente

Rania s’attendait à un meilleur encadrement de la part du ministère de l’Éducation et, surtout, à du matériel pédagogique. Elle doit, en plus de sa tâche habituelle, concevoir le matériel sans guide. Elle a eu moins d’une semaine pour préparer le matériel nécessaire pour l’année.

Le nouveau programme, toujours préliminaire, est dense. Rania devra enseigner à la fois les questions éthiques, la religion, la sociologie, notamment les notions de racisme, de féminisme et de lutte sociale, ainsi que l’éducation à la sexualité, notamment les violences sexuelles et la théorie du genre.

Le fond est bon, explique-t-elle, tous les sujets sont intéressants, mais je deviens une enseignante qui enseigne tout sans être réellement formée.

Rania se sent mal à l’aise avec certains thèmes abordés. Elle les évite pour le moment puisque le projet pilote le permet. Le ministère ne sera donc pas en mesure d’avoir de la rétroaction sur ces questions.

Risque de dérapage

L'enseignement de thèmes polarisants demande un doigté particulier. Les enseignants doivent être solides, estime Léandre Lapointe, de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN). En abordant des thèmes comme la sexualité, le racisme ou la réalité des Premières Nations, il faut avoir une posture pédagogique qui soit neutre et, pour ça, l'enseignant doit être formé.

Actuellement, seul le personnel participant au projet pilote du programme a accès à son contenu. Pour les autres, l’apprentissage devra se faire à la vitesse grand V lorsque le programme final sera adopté, explique Line Dubé, de l'Association québécoise en éthique et culture religieuse (AQECR).

C’est une vitesse et une cadence qui sont beaucoup trop rapides pour permettre une appropriation, une assimilation et une transposition adéquates d’un nouveau programme qui est toujours en écriture, dit-elle.

Josée Scalabrini est assise à une table de presse devant un micro.

Josée Scalabrini est présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada

Même son de cloche du côté de la Fédération des syndicats d’enseignement (CSQ). Pour ce syndicat, la crédibilité du cours est en jeu. Si les enseignants ne reçoivent pas une formation adéquate en rapport avec les thèmes très sensibles du corpus, les établissements devront gérer les critiques qui proviendront de toute part.

« Si on part sans formation adéquate, oui, il va y avoir des dérives! »

— Une citation de  Josée Scalabrini, présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement (CSQ)

Déjà, des critiques envers la version préliminaire du programme se font entendre sur les médias sociaux. Le Rassemblement pour la laïcité craint qu’en enseignant des théories sociologiques telles que celles de la race ou du genre, les enseignants fassent la promotion de concepts qui polarisent la société actuelle.

« Dans le programme, on parle d’identité de genre. On n'y parle pas de telle sorte de dire : "Oui, vous pouvez y adhérer ou pas… " Non, c’est présenté comme une réalité absolue! »

— Une citation de  Nadia El-Mabrouk, présidente du Rassemblement pour la laïcité

Le Rassemblement pour la laïcité veut éviter qu’on change un dogme religieux pour un autre dogme. Il faut être prudent, dit-elle : On est dans une réalité sociologique clivante.

Tout comme le Rassemblement pour la laïcité, les syndicats exhortent le gouvernement de reporter l'implantation de ce cours et d'en privilégier l'introduction progressive dans les écoles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...