•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Explosion à Saint-Roch-de-l’Achigan : trois employés manquent à l’appel

Un camion de pompiers et plusieurs voitures de police bloquent une rue.

Les services d'urgence ont été dépêchés à Saint-Roch-de-l'Achigan.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Radio-Canada

Un important incendie a éclaté au garage Propane Lafortune dans le rang de la Rivière-Nord à la suite d’une explosion, avant d'être maîtrisé en soirée. La Sûreté du Québec (SQ) confirme que trois personnes, toutes employées de l'entreprise, manquent toujours à l'appel.

C'est une large scène, un large terrain, a expliqué la sergente Éloïse Cosette, porte-parole de la SQ. Elle prévient que les recherches pour retrouver les victimes potentielles vont durer plusieurs jours.

Trois personnes manquent à l'appel, et les policiers ont pris contact avec leurs familles. Mais la sergente prévient que d'autres victimes pourraient être retrouvées. Il y a un volet un peu hypothétique à tout ça, a-t-elle dit. Il n'y a rien d'impossible, on demeure prudents.

Les circonstances entourant l'explosion font l'objet d'une enquête de la SQ. En soirée, la météo compliquait le travail des enquêteurs.

L'incendie a mobilisé une cinquantaine de pompiers de plusieurs services d'incendie de Lanaudière. La présence de produits dangereux, comme de l’huile et du gaz propane, qui pouvaient exploser, a compliqué leur intervention, a expliqué en point de presse le directeur du service d’incendie de la MRC de Montcalm, François Thivierge.

Les pompiers ont utilisé un drone pour évaluer la situation et ont évité de recourir à l'eau pour éteindre l'incendie, de crainte de contaminer les eaux de ruissellement et la rivière de l'Achigan.

Le périmètre d’évacuation d'un rayon d'un kilomètre a été levé, même si une portion du rang demeure fermée. La cinquantaine de personnes qui avaient dû être évacuées ont pu regagner leur domicile.

Aucune école ne se trouve à l’intérieur du périmètre d’évacuation, qui compte peu d’habitations, l’entreprise étant assez loin du cœur du village, dans une zone plutôt agricole. L'avis d'évacuation ne concernait qu'une centaine de résidents.

Le ministre de la Sécurité publique, François Bonnardel, qui dit suivre la situation de près, a écrit sur Twitter que les équipes de sécurité civile coordonnent les opérations avec les municipalités concernées, soulignant au passage le travail acharné des premiers répondants et de tous les services d’incendie impliqués.

Un homme interrogé alors qu’il quittait calmement le secteur au volant de sa voiture – plus de deux heures après la déflagration – a affirmé avoir entendu une détonation si forte qu’il a cru qu’un arbre était tombé sur le toit de sa maison.

Avec des informations d'Hadi Hassin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...