•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Piétons Québec réclame une stratégie gouvernementale de sécurité routière

Sandrine Cabana-Degani derrière des micros durant un point de presse.

Sandrine Cabana-Degani, directrice générale de Piétons Québec

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

« Les décès de piétons sont des décès évitables [...], n’attendons pas pour agir. » C’est en ces termes que des groupes de la société civile représentant les usagers de la route, dont Piétons Québec, se sont adressés mercredi au premier ministre du Québec pour demander une stratégie de sécurité routière.

Rappelant l’indignation populaire après « l’hécatombe chez les piétons survenue avant la période des fêtes », la directrice générale de Piétons Québec, Sandrine Cabana-Degani, a déclaré que « Québec ne peut plus se permettre de continuer à ignorer le problème […] Québec doit prendre conscience que la sécurité routière est un enjeu national et doit prendre ses responsabilités ».

Nous demandons ce matin au gouvernement et au premier ministre d’adopter une stratégie gouvernementale de sécurité routière sans délai.

Une citation de Sandrine Cabana-Degani, directrice générale de Piétons Québec

« Les décès de piétons sont des décès évitables. Ils sont le résultat de notre inertie et de notre déresponsabilisation collective en sécurité routière », a jouté Sandrine Cabana-Degani.

Elle a également rappelé qu’en 2018, le gouvernement s’était engagé à mettre en œuvre une telle stratégie dans le cadre de sa politique de mobilité durable.

Un véhicule avec le pare-brise éclaté est placé devant une ambulance.

Un piéton a été happé à Arvida.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon-Lalancette

Cette stratégie était basée sur l’approche vision zéro collision grave ou mortelle. « Cinq ans plus tard, elle se fait toujours attendre », s’est désolée Mme Cabana-Degani.

« Les piétons ne sont pas les seuls à payer les frais de l’insécurité routière », a martelé la directrice générale de Piétons Québec. « Au cours des cinq dernières années, ce sont plus de 1732 personnes qui ont perdu la vie sur nos routes. »

Pour elle, « seule la mise en œuvre d’une stratégie gouvernementale de sécurité routière basée sur l’approche vision zéro collision grave et mortelle, une approche reconnue internationalement, permettra de prévenir de telles tragédies dans les 10 ou 15 prochaines années ».

Avec la même stratégie, la Suède a réussi à réduire son taux de décès sur les routes à 2,4 pour 100 000 habitants. Avec un taux similaire, au cours des 5 dernières années, 745 décès auraient pu être évités au Québec, soit 149 vies épargnées par année.

En 2021 seulement, 174 décès auraient pu être évités, soit la moitié des décès de l'année, explique Piéton Québec.

En mode solution

« Nous connaissons les solutions et nous sommes prêts à travailler avec le gouvernement pour les mettre en œuvre », a insisté la directrice générale de Piéton Québec.

La stratégie réclamée peut se décliner sous forme d’une instance permettant de concerter les différents acteurs au cœur de la prévention en sécurité routière dans la mise en œuvre d’actions visant à « assurer des vitesses sécuritaires, des rues sécuritaires, des comportements sécuritaires et des véhicules sécuritaires ».

Un panneau indicateur affichant une limite de vitesse de 30 km/h.

Un panneau indicateur affichant une limite de vitesse de 30 km/h.

Photo : Radio-Canada

Cela passe également par « une révision des normes d’aménagement du réseau routier pour que celles-ci soient mieux adaptées aux milieux urbanisés, qu’elles favorisent des comportements et des vitesses compatibles avec une cohabitation sécuritaire des usagers de la route, ainsi que des déplacements actifs sécuritaires et conviviaux ».

Il est question d’un changement de culture permettant de prioriser la sécurité de tous les usagers, notamment celle des usagers vulnérables.

Des investissements et une révision du Code de la sécurité routière sont aussi parmi les actions préconisées pour favoriser des comportements sécuritaires, ciblant particulièrement les infractions les plus dangereuses pour les usagers vulnérables.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.