•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Twitter poursuivi pour loyers impayés

Elon Musk a réautorisé l'accès aux comptes Twitter de dizaines de milliers de membres qui avaient été bannis avant son arrivée à la direction de l'entreprise.

Elon Musk tente tant bien que mal de réduire les dépenses de Twitter depuis qu’il a acheté le réseau.

Photo : getty images for the met museum/ / Dimitrios Kambouris

Associated Press

Le nouveau dirigeant de Twitter, le multimilliardaire Elon Musk, tente de réduire au maximum les dépenses du réseau social, ce qui peut mener à des dérapages : le magnat de la technologie a notamment pris du retard dans le paiement des loyers de bureaux de la société.

Twitter doit 136 260 dollars américains (environ 184 000 dollars canadiens) de loyer pour ses bureaux situés au trentième étage d’un immeuble du centre-ville de San Francisco, selon une plainte déposée par le propriétaire du bâtiment la semaine dernière.

Celui qui loue l’espace à Twitter a avisé l’entreprise le 16 décembre qu’elle serait en défaut de paiement si elle ne réglait pas les sommes attendues dans les cinq jours. Ce délai s’est écoulé sans paiement, selon la poursuite.

Les sommes réclamées regroupent les loyers impayés, les honoraires de juristes et d’autres frais.

Twitter a signé un bail de sept ans pour les bureaux en 2017. Le loyer mensuel était de 107 527 dollars américains (environ 145 200 dollars canadiens) la première année, pour atteindre progressivement 128 397 dollars américains (environ 173 400 dollars canadiens) par mois la septième année.

Twitter n’a pas répondu à une demande de commentaires. L’entreprise n’a plus de service de relations avec les médias.

Un achat coûteux

Musk a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars américains (60 milliards de dollars canadiens) en octobre, et la société doit payer environ 1 milliard de dollars américains (1,4 milliard de dollars canadiens) par an d’intérêts sur cette transaction.

La majeure partie de la fortune de Musk est liée à ses actions Tesla, qui ont perdu plus de la moitié de leur valeur depuis qu’il est propriétaire de Twitter. Le milliardaire s’est même fait ravir la première place du classement des personnes les plus riches du monde, selon le magazine Forbes.

Musk a défendu ses mesures extrêmes de réduction des coûts en décembre dernier lors d’une conférence téléphonique sur Twitter Spaces : Cette entreprise est comme si vous étiez dans un avion qui se dirige vers le sol à grande vitesse avec les moteurs en feu et les commandes qui ne fonctionnent pas.

Le siège social de la société est situé à une autre adresse de San Francisco, où Twitter aurait également pris du retard dans le paiement de son loyer, selon ce que rapporte le New York Times.

Des enchères inusitées

Musk semble avoir eu une idée qui l’aiderait à payer ces sommes dues : il a mis aux enchères des meubles de bureau haut de gamme et de l’équipement de cuisine, dont un four à pizza.

Même une statue et une enseigne lumineuse de l’oiseau Twitter sont à saisir dans cette vente aux enchères qui rappelle l’effondrement du .com au début des années 2000, lorsque de jeunes pousses technologiques en faillite écoulaient leurs articles de bureau.

Avant le rachat de Twitter par Elon Musk, le réseau social comptait plus de 7500 personnes à temps plein dans le monde entier. Près des trois quarts des travailleurs et travailleuses ont quitté l’entreprise, soit parce que ces personnes se sont fait montrer la porte, soit parce qu’elles ont démissionné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...