•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture de la Bouquinerie Gravel : la dernière librairie francophone tourne la page

La librairie emblématique, connue pour ses salons ambulants du livre qui ont permis de créer des liens forts avec la communauté fransaskoise, fermera ses portes à la fin de l'année.

Maria Lepage (à gauche) et Pauline Vézina (à droite) dans la Bouquinerie Gravel à Gravelbourg, en Saskatchewan, le 20 décembre 2022.

La Bouquinerie Gravel s'est fait connaître partout dans la fransaskoisie grâce à ses salons du livre ambulants.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

La Bouquinerie Gravel, la seule librairie francophone de Saskatchewan, a annoncé qu'elle fermerait ses portes à la fin de l'année. Après 26 ans à se consacrer à l'entreprise culturelle, les copropriétaires Maria Lepage et Pauline Vézina ont décidé de prendre du temps pour elles-mêmes.

On a fait notre boulot, on a donné ce qu'on pouvait et, là, on peut passer à d'autres choses, Pauline et moi, sereines au cœur.

Une citation de Maria Lepage, libraire

La librairie est tout d’abord une initiative communautaire. Elle voit le jour en 1981 grâce au Conseil des francophones de Gravelbourg, qui lui consacre un espace dans le Centre culturel Maillard.

Quand l’organisme connaît des difficultés financières en 1992, trois femmes décident de prendre les choses en main. Pauline Vézina, Annette Labelle et Maria Lepage s'unissent pour acheter le commerce, investissant leur temps et leur argent dans cette aventure. En 2004, elles font l’acquisition d’un bâtiment sur la rue Principale pour y loger leur librairie.

La librairie Bouquinerie Gravel de Gravelbourg, en Saskatchewan, en octobre 2022.

La librairie Bouquinerie Gravel de Gravelbourg, en Saskatchewan, en octobre 2022.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Lizée-Prynne

Grâce à leur détermination et à leur persévérance, cet ancien garage devient un espace de découverte et de partage pour les amoureux de la lecture.

Toutefois, selon le spécialiste de l’histoire de Gravelbourg Michel Vézina, la librairie a dû étendre son champ d'action pour réussir sur le plan commercial. Ça faisait partie du modèle d’affaires, le marché n’était pas assez grand, alors elles devaient se promener en province, explique celui qui tient également les livres de l'établissement.

La Bouquinerie prend la route

C’est donc grâce à ses salons ambulants du livre que la Bouquinerie Gravel se fait connaître partout dans la fransaskoisie. Il fallait aller rendre le service là où la clientèle était, explique Maria Lepage.

On partait avec un gros camion U-Haul et on amenait 250 boîtes de livres, des présentoirs et des tables, et on partait pour 5 semaines.

Une citation de Maria Lepage, libraire

On allait à Saskatoon, à Prince Albert, à Regina, à Moose Jaw, raconte-t-elle, et on finissait à Gravelbourg, où l'on faisait un grand salon à l'école Mathieu, parce qu’on n'avait pas l'espace à la Bouquinerie pour s'étendre.

Ces tournées ont été organisées par la Commission culturelle fransaskoise (qui deviendra plus tard le Conseil Culturel fransaskois) à partir de 1992 avec les deux principales librairies francophones de la Saskatchewan : l'Épinette de Prince Albert (qui a fermé à la fin des années 90) et la Bouquinerie Gravel.

Les deux associées visitent écoles et lieux communautaires de la fransaskoisie. C'était tout un engagement. On vidait la Bouquinerie. Tout y allait, tout y passait, explique Maria Lepage.

Ça va nous manquer, ce n’était pas que des relations d’affaires.

Une citation de Maria Lepage, libraire

Maria Lepage souligne que le meilleur de ces semaines était de rencontrer les gens, d’établir cette relation de fransaskoisie. Aujourd'hui, on a des amis partout en province, on connaît du monde de tout partout.

En 2019, Maria Lepage et sa copropriétaire ont décidé de mettre fin aux salons ambulants. On ne pouvait plus prendre la route, c’était trop exigeant, notre santé est rentrée dans le portrait.

La plus jeune de nous frise les 75 ans. On ne peut plus lever des boîtes de 50, 60 livres.

Une citation de Maria Lepage, libraire

Le prochain chapitre

Bien que les libraires espéraient trouver une personne pour assurer la relève de la Bouquinerie Gravel, le bâtiment sera bientôt métamorphosé en magasin d'antiquités spécialisé dans la vente de meubles et de vêtements.

Le nouveau propriétaire prendra possession de l’emplacement au cours de la nouvelle année et sera appuyé par Pauline Vézina et Maria Lepage.

L'intérieur de la Bouquinerie Gravel.

Maria Lepage explique que sa librairie proposait une large gamme de livres. «On avait de tout, des bandes dessinées, des dictionnaires, des romans pour tous les âges, des livres historiques, et même des atlas quand on en faisait encore.»

Photo : Raphaële Frigon

Entretemps, les propriétaires de la librairie francophone tentent de liquider les fonds de commerce en toute sérénité.

[On essaie] de vendre le plus que possible et d’arriver à la fin de l’année avec un sourire sur nos lèvres et c’est tout.

Une citation de Maria Lepage, libraire

Alors que Maria Lepage et Pauline Vézina s’activent pour la fermeture de la librairie, l’une de leurs clientes, Chantal Castonguay Bissonnette, s’est rendue pour la dernière fois à la Bouquinerie Gravel pour acheter des livres en français pour ses enfants.

Elle a aussi tenu à remercier les deux libraires de lui avoir donné l’occasion à elle et ses enfants de découvrir la magie des livres en français. Sans vous autres on n’aurait pas eu l’occasion d’avoir toutes ses ressources en français , leur lance Mme Castonguay Bissonnette.

Avec les informations de Bryanna Frankel

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Saskatchewan

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saskatchewan.