•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq victimes dans une fusillade près de Toronto; le suspect tué par la police

Des cônes orange et une banderole de police jaune à l'entrée du condominium.

L'Unité des enquêtes spéciales de l'Ontario poursuit son enquête. Aucun mobile n'a été communiqué pour l'instant.

Photo : La Presse canadienne / Arlyn McAdorey

Radio-Canada

Un homme de 73 ans qui aurait tué cinq personnes lors d'une fusillade dans un immeuble en copropriété dimanche soir à Vaughan, au nord de Toronto, avant d'être abattu par la police, était un résident de la tour de condominiums, selon l'Unité des enquêtes spéciales de l'Ontario (UES).

Selon l'UES, chargée d'enquêter sur les cas de blessures graves ou de mort liés à une intervention policière, des agents de la Police régionale de York ont été dépêchés vers 19 h 20 dimanche à l'immeuble de la rue Jane, à Vaughan, relativement à une « fusillade en cours ».

À la suite d'une « interaction entre les policiers et un homme armé », un agent a ouvert le feu sur le suspect de 73 ans dans un corridor de la tour.

Le décès du suspect a été constaté sur les lieux vers 20 h.

Il n'y a pas eu d'échange de coups de feu à ma connaissance. Un agent a tiré sur l'homme, qui est décédé.

Une citation de Kristy Denette, porte-parole de l'Unité des enquêtes spéciales de l'Ontario
Kristy Denette en point de presse.

Kristy Denette, porte-parole de l'Unité des enquêtes spéciales de l'Ontario, dit que le suspect tué était un résident de l'immeuble.

Photo : Radio-Canada

Plus d'un coup de feu a été tiré par l'agent, selon la porte-parole de l'UES, Kristy Denette.

  • Une arme de poing semi-automatique a été saisie, a déclaré Mme Denette, qui ne sait pas si le suspect l'avait obtenue légalement.
  • Selon la porte-parole de l'UES, les victimes ont été trouvées à différents étages de l'immeuble.
  • Elle n'a pas voulu préciser si le suspect les connaissait.

Lorsque les agents sont arrivés sur place, ils ont vu une scène horrible, où plusieurs victimes étaient mortes.

Une citation de Jim MacSween, chef de la Police régionale de York

Une autre personne a été blessée lors de la fusillade, mais les autorités ne craignent pas pour sa vie.

Communauté sous le choc

Steven Del Duca devant des journalistes en point de presse à l'extérieur.

Le maire de Vaughan, Steven Del Duca, n'a pas voulu commenter le mobile possible de la fusillade.

Photo : La Presse canadienne / Arlyn McAdorey

Les drapeaux sont en berne à l'hôtel de ville de Vaughan lundi.

En point de presse lundi matin, le maire Steven Del Duca a offert ses condoléances aux familles des victimes et a qualifié les événements d'« épouvantables ».

Vaughan est une ville sécuritaire. Je n'aurais jamais cru voir ici [une telle tragédie].

Une citation de Steven Del Duca, maire de Vaughan

C'est particulièrement bouleversant à l'approche des Fêtes, a-t-il ajouté.

Je suis sous le choc, a raconté Jordan Bennett, qui habite dans l'immeuble. Je me sentais plutôt en sécurité ici. Il était sorti s'acheter de la nourriture dimanche soir. Il a été étonné de voir un grand nombre de policiers à son retour.

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, a lui aussi transmis ses condoléances aux proches des victimes.

Je suis bouleversé et attristé par la fusillade tragique à Vaughan.

Une citation de Doug Ford, premier ministre de l'Ontario, sur Twitter

Mobile?

Des agents de l'escouade tactique de la police régionale de York.

Des agents de l'escouade tactique de la police régionale de York se sont rendus sur les lieux d'une fusillade survenue à Vaughan le 18 décembre en soirée.

Photo : La Presse canadienne / Arlyn McAdorey

La Police régionale de York doit tenir un point de presse en après-midi.

Pour l'instant, le service policier n'a pas précisé s'il y avait un lien entre les victimes et le suspect ni quel a été le motif de l'attaque. Les policiers ont affirmé que la fusillade a été perpétrée par un seul tireur.

Les résidents de l’immeuble ont été évacués temporairement dimanche soir, le temps que la police s'assure de la sécurité des lieux.

Jim MacSween en point de presse.

Le chef de la Police régionale de York, Jim MacSween, n'a pas précisé le mobile de la fusillade.

Photo : La Presse canadienne / Arlyn McAdorey

L'Unité des enquêtes spéciales (UES) dit avoir affecté quatre de ses enquêteurs et deux spécialistes médico-légaux à ce dossier.

Une autopsie doit être pratiquée mardi sur la dépouille du suspect.

Avec les informations de CBC

La section Commentaires est fermée

Compte tenu de la nature délicate ou juridique de cet article, nous nous réservons le droit de fermer la section Commentaires. Nous vous invitons à consulter nos conditions d’utilisation. (Nouvelle fenêtre)

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.