•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancien maire d’Ottawa prend le blâme pour les bévues dans le dossier du train léger

Jim Watson lors de son témoignage.

L'ancien maire Jim Watson, lors de son témoignage à la commission sur les mesures d'urgence (archives)

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

L'ancien maire d'Ottawa Jim Watson prend le blâme pour les lacunes concernant la première phase du train léger. Dans une déclaration écrite, il présente ses excuses aux usagers du service de transport.

Au bout du compte, je prends la pleine responsabilité pour les lacunes du projet, écrit Jim Watson dans une déclaration envoyée vendredi par courriel.

Depuis le début de la planification du train léger en 2010, mon objectif a toujours été que la Ville livre un système sécuritaire et fiable, poursuit-il. Au fil des années, je n’ai jamais dévié de cet objectif.

Le 17 novembre 2021, le gouvernement de l’Ontario a annoncé une enquête publique sur les problèmes du train léger d’Ottawa. Plus de 40 témoins ont été entendus entre le 13 juin et le 7 juillet, dont Jim Watson, alors maire d’Ottawa.

Dans le rapport final de la Commission d'enquête sur le réseau de train léger sur rail d’Ottawa, le juge William Hourigan avait été particulièrement critique à l'endroit de M. Watson.

Gros plan sur des dommages attribuables au déraillement.

Le train léger a déraillé le 19 septembre 2021 en raison d'un problème mécanique. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Selon M. Hourigan, l'ancien maire, l’ex-patron des transports en commun, John Manconi, et l’ancien directeur général de la Ville, Steve Kanellakos ont dissimulé des informations sur la façon dont la barre a été baissée en ce qui concerne les exigences du contrat et le test final.

« Cela dit, le système que nous avons acheté n’a pas satisfait nos attentes, et pour cela, j’offre mes excuses les plus sincères aux résidents d’Ottawa et à nos usagers du transport en commun en particulier. »

— Une citation de  Jim Watson, ancien maire d'Ottawa

M. Watson profite de la tribune pour reconnaître le travail du commissaire, qui a livré une série de recommandations à l’intention de la Ville.

Plusieurs de ces recommandations sont complémentaires à celles contenues dans le rapport approuvé à l’unanimité par le conseil municipal le 9 novembre, ajoute l'ancien maire.

Il a été reconnu que le consortium ayant remporté le contrat pour bâtir, exploiter et entretenir le train léger a été en défaut sur plusieurs fronts tout au long du projet, poursuit-il.

M. Watson précise toutefois que le train léger fonctionne très bien depuis le printemps dernier et que son taux de fiabilité avoisine les 99 %.

Malgré les enjeux initiaux de mise en œuvre, je crois que le conseil a pris la bonne décision en approuvant unanimement l’étape 1 du train léger, étant donné les bienfaits économiques, environnementaux et de transport du projet à long terme, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...