•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pas de plus vers l’ouverture du nouveau Centre de traitement du cancer de Calgary

Une salle avec des machines dans le nouveau Centre de traitement du cancer de Calgary. (Photo prise en décembre 2022)

Le nouveau Centre de traitement du cancer de Calgary comprendra 160 lits, plus de 100 salles d’examen, 15 salles de radiations et plus de 100 fauteuils de chimiothérapie.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Leblanc

La construction du nouveau Centre de traitement du cancer de Calgary est terminée, et le bâtiment a été remis à Services de santé Alberta (AHS) vendredi. Il offrira des « traitements de pointe contre le cancer » et « attirera les meilleurs chercheurs » dans la province, selon le ministre de la Santé, Jason Copping.

C’est un pas de géant pour notre système de santé, s’exclame-t-il.

Le nouveau Centre de traitement du cancer de Calgary est l'une des installations médicales les plus récentes et les plus avancées sur le plan technologique du pays, dit un communiqué de la province. Il remplacera le centre Tom Baker, devenu trop petit et désuet.

Le centre a été conçu pour englober l'ensemble des soins pour le cancer, souligne Jason Copping. L’établissement comprendra 160 lits, plus de 100 salles d’examen, 15 salles de radiations et plus de 100 fauteuils de chimiothérapie.

Centre de traitement du cancer de Calgary. (Décembre 2022)

Le centre est situé dans le nord-ouest de la métropole à l’angle nord-est de l’hôpital Foothills. Son coût s'élève à 1,4 milliard de dollars. Les premières pelletées de terre ont été effectuées en 2017.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Leblanc

Un centre pas encore prêt

Le centre devrait être prêt en 2024, selon la province. Le Dr Don Morris, chef de département clinique à AHS, dit que, outre l'ajout des meubles, il reste plusieurs choses à faire avant que le centre soit prêt à être utilisé.

Il mentionne notamment la formation du personnel, de nombreux équipements qui doivent encore être commandés, ainsi que la logistique à mettre en place pour déménager le matériel qui se trouve présentement au centre Tom Baker.

Le nouveau centre nécessitera le recours à un plus grand nombre d’employés que le précédent. Je pense que la stratégie [pour attirer les employés] est le bâtiment lui-même, la vision du bâtiment, je pense qu'elle est intéressante, dit le Dr Don Morris.

Une chambre dans le Centre de traitement du cancer de Calgary. (Décembre 2022)

La province s’attend à ce qu’il y ait 23 424 nouveaux cas de cancer en 2023.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Leblanc

De son côté, David Shepherd, porte-parole du Nouveau Parti démocratique de l’Alberta en matière de Santé, est inquiet en ce qui concerne les plans de recrutement du centre, notamment en raison du chaos créé par le Parti conservateur uni dans les soins de santé qui a poussé les travailleurs de la santé à quitter la province.

« Près de la moitié des Albertains recevront un diagnostic de cancer au cours de leur vie. »

— Une citation de  Jason Copping, ministre de la Santé de l'Alberta

C’est pourquoi le Centre de traitement du cancer de Calgary est si nécessaire et si important, non seulement pour Calgary et le sud de l’Alberta, mais pour la province entière, précise le ministre.

Il note qu’à l’heure actuelle 70 % des opérations chirurgicales sont effectuées dans les délais recommandés par les spécialistes, alors qu’en 2018, ce taux était de 60 %. Le nouveau centre devrait aider à réduire encore davantage ces délais, affirme-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...