•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La commissaire à l’éthique n’aura rien à redire, selon Pierre Fitzgibbon

Pierre Fitzgibbon sort de la salle du conseil législatif.

Le ministre de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie, Pierre Fitzgibbon, se dit tout à fait à l'aise à ce que la commissaire à l'éthique se penche sur ce voyage de chasse.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

Questionné par les journalistes sur l’ouverture d’une sixième enquête de la commissaire à l’éthique sur lui en quatre ans, le ministre de l’Économie, de l'Innovation et de l'Énergie, Pierre Fitzgibbon, a ironisé en prévenant que des enquêtes du genre, « il va y en avoir d’autres ».

La commissaire à l'éthique de l'Assemblée nationale, Ariane Mignolet, a accepté jeudi, à la demande de l’opposition, d’ouvrir une enquête sur un voyage de chasse effectué en octobre, par le ministre Fitzgibbon, sur une île appartenant à un groupe de riches et influents hommes d'affaires.

Interpellé par les journalistes dans les couloirs de l’Assemblée nationale en début d’après-midi, M. Fitzgibbon a déclaré sans détour : Il n’y a pas de conflit. Il n’y a jamais eu de conflit et il n’y en aura pas. Le jour où il y aura un conflit, je vais m’en aller.

« Elle va passer au travers [du dossier] et elle va dire qu’il n’y a pas eu de problème. »

— Une citation de  Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l'Innovation et de l'Énergie

Pas de vos affaires

Lorsqu’on lui a demandé avec qui il se trouvait lors de ce voyage, Pierre Fitzgibbon a répondu : C’est pas de vos affaires.

C’est ma vie privée. Je vais parler au commissaire à l’éthique, a-t-il cru bon de préciser.

Quant au fait qu’il fasse l’objet d’une sixième enquête du commissaire à l’éthique depuis qu’il est ministre, il a rétorqué : Ça ne me dérange pas […] Il va y en avoir d’autres.

Convaincu que l'enquête de la commissaire à l'éthique ne révélera aucune faute de sa part, le ministre Pierre Ftizgibbon prévient que des enquêtes « il y en aura d'autres ».

Selon des informations d’abord publiées par Le Journal de Montréal, le ministre Fitzgibbon aurait pris part à une partie de chasse au faisan en octobre sur l'île de la Province, une île privée située au milieu du lac Memphrémagog.

Là où le bât blesse, c’est qu’au moins un des propriétaires de l’île serait bénéficiaire de subventions du Fonds de développement économique [institué au sein du ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie], selon les informations remises à la commissaire à l’éthique.

La commissaire a également relevé dans les demandes des députés de Nelligan et de Rosemont – le libéral Monsef Derraji et le solidaire Vincent Marissal – que plus de 30 jours après l’activité, le ministre n’avait pas fait de déclaration au registre public de dons, marques d’hospitalité et autres avantages des membres de l’Assemblée nationale, ni même que le fait que la valeur de cette activité pourrait dépasser le seuil de 200 $ prévu au Code d'éthique et de déontologie des membres de l'Assemblée nationale.

En regard de ces règlements, le ministre aurait commis des manquements à l’article 15 du Code en matière de conflits d’intérêts et aux articles 29 à 33 du Code en matière de dons, avantages et autres marques d’hospitalité, selon les députés Derraji et Marissal.

De son côté, le ministre Fitzgibbon a expliqué jeudi qu’il fréquente ce lieu de chasse depuis 20 ans, qu’il y a de bonnes connaissances qu’il voit régulièrement et qu’il s’agit d’une activité privée qu’il compte continuer de pratiquer.

Ajoutant qu’il avait également pris un repas au club privé de l’île lors de son passage, M. Fitzgibbon a assuré avoir payé sa note et qu’il n’a pas d’objection à ce que la commissaire à l’éthique de l’Assemblée nationale fasse une enquête sur cette affaire.

Je pense que Le Journal de Montréal devrait demander, via les députés du Parti québécois, une commission d’enquête. […] Ma vie privée, ça me regarde. Ce n’est pas à cause du Journal de Montréal que je vais me priver de voir les bonnes connaissances que j’ai , a-t-il lancé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...