•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première cheffe d’orchestre de la Musique du Royal 22e Régiment

La capitaine Marie-Perle Broadley se tient devant les musiciens sur scène er regarde la caméra.

Reportage d'Alicia Rochevrier.

Photo : Radio-Canada / Alicia Rochevrier

La musique résonnait en grande pompe hier soir dans l’église de La Nativité-de-Notre-Dame à Beauport. À la tête de l'orchestre se tenait la capitaine Marie-Perle Broadley. C'est la première femme à diriger la Musique du Royal 22ᵉ Régiment depuis son inauguration officielle en 1922.

Rencontrée avant le spectacle, la directrice musicale en avait long à dire sur son impressionnante carrière, mais aussi sur sa passion pour la musique.

L'amour pour la musique vient de ma grand-mère. Elle m'a inscrite à des cours d'orgue quand j'étais vraiment petite, mais je détestais ça. Je voulais faire du piano, puis ensuite ça a déboulé. J'ai commencé à faire de la flûte à bec qui m'a amené à faire de la flûte traversière. La direction, c'est récent pour moi.

Durant ses études en musique, Marie-Perle Broadley a passé une audition pour la musique de réserve à Montréal. C'est en 1987, en tant que flûtiste, qu'elle a rejoint les Forces armées canadiennes avec la Musique du Régiment de Maisonneuve. Par la suite, elle a joué durant neuf ans pour la Musique des Voltigeurs de Québec et a été pigiste pour de nombreux autres orchestres. Elle sera engagée par l'orchestre de la Musique du Royal 22e Régiment en 1998. Elle ne le quittera plus.

La cheffe d'orchestre Marie-Perle Broadley manie la baguette devant les musiciens dans l’église de la Nativité-de-Notre-Dame de Beauport.

La capitaine Marie-Perle Broadley et ses musiciens ont offert un concert de Noël gratuit jeudi soir. Tous les dons étaient remis à Centraide.

Photo : Radio-Canada / Alicia Rochevrier

La commandante occupe le poste à la direction de l'orchestre depuis cet été.

Plus j'y suis (dans ce rôle), plus je le réalise. Je me questionne moi-même sur le cheminement que j'ai fait […] J'ai changé comme personne en 20 ans et les Forces armées canadiennes ont changé aussi, ce qui a ouvert la porte pour qu'une personne comme moi devienne commandante de la Musique du 22e.

Un vibrant spectacle à l’église de La Nativité-de-Notre-Dame de Beauport

Jeudi soir, l’orchestre du Royal 22e Régiment a offert un concert de Noël retentissant devant environ trois cents personnes.

Le public écoute attentivement le concert. Les voûtes et le plafond de l'église sont hauts.

L’église de La Nativité-de-Notre-Dame de Beauport est une église catholique majestueuse, située dans le quartier du Vieux-Bourg de l'arrondissement de Beauport.

Photo : Radio-Canada / Alicia Rochevrier

C'est avec assurance et prestance que Marie-Perle Broadley a dirigé plus d'une quarantaine de musiciens. Quelques spectateurs interrogés sur place semblaient ravis de leur soirée.

Certains ont même commenté au sujet de la prestance de Marie-Perle Broadley.

Elle est vraiment très bonne, soulignait un spectateur. Depuis qu'elle est en poste, c'est le deuxième spectacle que j'assiste. On a été en voir un avec l'OSQ pour le 100e de la Musique [du Royal 22e Régiment] justement. Le show était juste épique. Ce soir, il est au même niveau!, rapporte un autre.

La place féminine est très présente puis c'est important de laisser la place aux femmes aussi, peu importe si c'est un milieu d'hommes, souligne une autre spectatrice.

Quant aux musiciens, ils voient d'un bon œil l'arrivée d'une femme à la tête de l'orchestre. L'adjudante Mélanie Crépeau est percussionniste et connaît Marie-Perle Broadley depuis 1998.

« Je pense que c'est un très bel exemple pour moi premièrement, mais aussi pour tous les jeunes qui viennent d'entrer. C'est la diversité, c'est avoir la couleur d'une femme, c'est différent une femme qui dirige. »

— Une citation de  Adjudante Mélanie Crépeau, percussionniste

Les responsabilités militaires avant tout

Être musicien dans la Musique du Royal 22e Régiment, c'est aussi être un militaire à part entière, même s'ils agissent principalement comme représentants auprès du public.

Si ultimement ils ont besoin de nous pour aller faire la guerre, on serait là […] On ne serait peut-être pas le premier choix. On est plus un outil de promotion, de bon vouloir. On fait du rayonnement dans la communauté, on fait des voyages à l'étranger pour représenter le Canada.

Un dernier spectacle de Noël se tiendra à l’église de Saint-Georges en Beauce le 11 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...