•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelle sécurité dans les transports publics de Toronto?

ਵੱਖ ਵੱਖ ਪਾਰਟੀਆਂ ਵੱਲੋਂ ਪਬਲਿਕ ਟ੍ਰਾਂਜ਼ਿਟ ਬਾਰੇ ਆਪਣੀ ਪਾਲਿਸੀ ਦਾ ਐਲਾਨ ਕਰ ਦਿੱਤਾ ਗਿਆ ਹੈ I

Un Torontois de 52 ans est accusé de meurtre prémédité et de tentative de meurtre, à la suite d'une attaque au couteau contre deux femmes, jeudi, dans une station de métro.

Photo : Evan Mitsui/CBC

Radio-Canada

L’attaque au couteau, qui a causé la mort d’une femme, et qui en a blessé une autre, jeudi à la station de métro High Park, à Toronto, soulève des questions quant à la sécurité dans le métro.

Stuart Green, le porte-parole de la TTC, affirme que les événements comme celui de jeudi ne sont pas communs, mais il admet qu’un dispositif plus sécuritaire peut être développé.

La sécurité publique est notre priorité, dit-il, expliquant travailler en collaboration avec la police pour assurer une plus grande sécurité dans les rames et les stations de métro. Nous avons des patrouilles de police supplémentaire dans notre système de transport, nous ajoutons des employés en uniforme [...] pour assurer une présence visible.

Le porte-parole de la TTC rappelle qu’il existe des dispositifs d’urgence dans les couloirs des stations de métro, et dans les rames, comme des alarmes, des éclairages et des caméras. Nous travaillons aussi avec la ville de Toronto pour obtenir plus d’aide en lien avec la santé mentale.

Sur cette question, nous devons faire un meilleur travail, admet le maire de Toronto, John Tory, qui pointe du doigt la santé mentale des agresseurs. Nous devons intervenir et veiller à faire des investissements pour nous assurer qu'elles ont un endroit où aller. Elles effraient les gens et les rendent anxieux et nous devons faire mieux que cela.

John Tory réclame aussi des conditions de libération plus strictes pour les criminels. Il y a encore des gens qui commettent des actes de violence qui ne devraient pas marcher dans la rue, déclare-t-il en promettant une plus grande présence policière à l'avenir.

De son côté, Herman Rosenfeld, membre du groupe TTC riders, qui défend les intérêts des voyageurs, déplore le manque de personnel dans les stations de métro. À court terme, ce qu'il faut, c'est augmenter le nombre de personnes présentes, dit-il.

M. Rosenfeld estime par ailleurs que les passagers ont besoin d'un moyen d'urgence pour contacter les gens, ajoutant que l'utilisation du téléphone ne fonctionne pas très bien dans les stations de métro.

Attaque au couteau

Neng Jia Jin, un Torontois de 52 ans, est accusé de meurtre prémédité et de tentative de meurtre, à la suite d'une attaque au couteau contre deux femmes jeudi à la station de métro High Park dans l'ouest de la ville. L'une d'elles est morte.

Selon les policiers, il a poignardé deux passagères à bord d'une rame.

L'accusé ne les connaissait pas, dit la police, qui n'a pas précisé le mobile du crime.

Les policiers avaient été appelés sur les lieux peu après 14 h jeudi.

L'accusé a été arrêté sur place, alors que les deux victimes ont été transportées à l'hôpital.

  • Le décès de Vanessa Kurpiewska, une Torontoise de 31 ans, a été constaté à l'hôpital.
  • L'autre victime, une femme de 37 ans, a été soignée avant de recevoir son congé de l'hôpital. La police n'a pas révélé son identité.
Un policier et un agent de sécurité du métro et leurs véhicules bloquent l'entrée de la station.

Neng Jia Jin, 52 ans, est accusé de meurtre prémédité et de tentative de meurtre à la suite de l'attaque au couteau à la station de métro High Park.

Photo : Radio-Canada / Yan Theoret

Comparution

L'accusé Neng Jia Jin a comparu brièvement vendredi matin, aidé d'un interprète en mandarin, à partir du poste de police où il est détenu depuis son arrestation.

Un dessin de Neng Jia Jin.

Neng Jia Jin, un Torontois de 52 ans, est accusé de meurtre prémédité et de tentative de meurtre.

Photo : Dessin de Lauren Foster-MacLeod

Il lui est interdit de contacter une liste de personnes dont l'identité ne peut être révélée. Un interdit de publication nous empêche d'en dire plus.

L'accusé demeurera en détention jusqu'à sa prochaine comparution virtuelle prévue mercredi devant la Cour de justice de l'Ontario.

Jeudi, le service de métro a été suspendu pendant plusieurs heures le long d'un tronçon de la ligne 2, en raison de l'enquête policière à la station High Park. Des autobus de remplacement faisaient la navette entre les stations, sans s'arrêter à celle de High Park.

Avec des renseignements fournis par Jean-Philippe Nadeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...