•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Furieux contre Walmart après une facture de 4117 $ pour une carte volée

Hassan Gerami et Maliheh Banej Shafiei en entrevue assis sur leur sofa.

Hassan Gerami, 77 ans, et Maliheh Banej Shafiei, 72 ans, disent qu'un voleur s'est servi de leur carte Mastercard-Walmart pour dépenser plus de 4000 $.

Photo : Radio-Canada / Sue Reid

Radio-Canada

Un couple d'aînés en banlieue de Toronto se promet de ne plus jamais magasiner chez Walmart. Hassan Gerami, 77 ans, et Maliheh Banej Shafiei, 72 ans, se battent depuis près d'un mois pour faire annuler des dépenses de plus de 4000 $ sur leur carte de crédit volée.

Tout a commencé le 14 novembre dernier.

En se présentant à la caisse d'un magasin Walmart à Richmond Hill ce jour-là, Banej Shafiei a réalisé que son porte-monnaie avait disparu et que sa carte de crédit (Récompenses Walmart Mastercard) avait été volée.

Le couple dit avoir alerté immédiatement la compagnie de carte de crédit, fourni un rapport de police à Walmart et passé des heures avec le service à la clientèle de la chaîne, mais en vain.

Ils ont reçu une facture en dépenses frauduleuses de 4117 $, y compris des frais de 29 $ pour dépassement de la limite de crédit, qui doit être payée lundi prochain.

« Je suis furieuse contre Walmart. Je dis aux gens : "N'achetez pas chez Walmart". »

— Une citation de  Banej Shafiei, cliente victime de vol

Walmart dit avoir parlé au couple et être en contact avec la compagnie émettrice de la carte de crédit, DuoBank.

Les 16 transactions frauduleuses sur la carte volée - toutes dans un magasin Walmart - ont été effectuées en tapant sur la borne de paiement, sans avoir à entrer un code de sécurité (NIP) ou à fournir une signature.

« C'est choquant. Ce n'est pas sécuritaire pour les aînés d'utiliser la carte Récompenses Walmart Mastercard. »

— Une citation de  Hassan Gerami, client victime de vol

Victime non responsable en cas de vol

Bill VanGorder, de l'association de retraités CARP s'étonne de voir que le litige n'a toujours pas été réglé.

Je n'ai jamais vu un tel cas où une compagnie de cartes de crédit n'agit pas si l'individu a tout fait en son pouvoir pour protéger sa carte, raconte-t-il.

Son association, ajoute-t-il, a fait part il y a plusieurs années aux compagnies de cartes de crédit de ses craintes entourant les paiements sans NIP. On nous a dit sans réserve que si une carte était volée et utilisée sans que ce soit la faute du détenteur, que [le client] serait protégé, raconte-t-il.

D'après des renseignements fournis par Trevor Dunn, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...