•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déménagement du WTC : le 219 Provencher continuera de loger des organismes francophones

L'hôtel de ville de Saint-Boniface vue de haut.

En novembre 2019, la Ville de Winnipeg a publié un appel d’offres pour la vente du bâtiment situé au 219, boulevard Provencher.

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons

Radio-Canada

Malgré le départ du World Trade Centre de Winnipeg,de l'ancien hôtel de ville de Saint-Boniface, les Ami.e.s du carré civique de Saint-Boniface et la Société de la francophonie manitobaine sont confiantes que d'autres organismes bilingues et francophones s'y installeront.

La semaine dernière, le World Trade Centre de Winnipeg a annoncé qu'il déménagera au centre-ville d'ici l'automne 2023, dans un bâtiment au coin de l'avenue Portage et de la rue Main. Il partage les locaux avec la Chambre de commerce de Winnipeg et CentrePort Canada.

On sait depuis longtemps que le World Trade Centre va déménager. Ce que ça veut dire c’est que le 3e étage va devenir vide, explique le président des Ami.e.s du carré civique de Saint-Boniface, Robert Loiselle.

Or, selon lui, trouver un nouveau locataire bilingue ne sera pas un enjeu.

À Saint-Boniface, des organismes francophones qui manquent d’espace, on le sait, qui feuillettent possiblement les locaux de l’hôtel de ville, laisse-t-il entendre.

Robert Loiselle est dans une salle avec des divans et fauteuils, à Winnipeg, le 7 décembre 2022.

Le président des Ami.e.s du carré civique de Saint-Boniface Robert Loiselle.

Photo : Radio-Canada / Victor Lhoest

Les organismes installés dans l'édifice sont aujourd’hui soudés sur leur cause.

Je pense qu’on est mieux organisé qu’il y a deux, trois ans pour assurer la protection de l’édifice, souligne le directeur général d'Entreprise Riel, Normand Gousseau.

De l'espoir pour une vente conclue en 2023

Lorsque, en février 2021, Manitoba Possible a obtenu les droits exclusifs de négociation avec l’administration municipale pour l’achat des deux bâtiments et d'un bout de stationnement derrière l'ancien hôtel de ville, il était entendu que le processus prendrait vraisemblablement au moins six mois. Près de deux ans plus tard, le dossier a peu progressé.

Manitoba Possible a une entente avec la Société de la francophonie manitobaine qui lui permettrait, plus tard, de devenir à son tour propriétaire du bâtiment.

Daniel Boucher donne une entrevue à Radio-Canada à l’extérieur d’un bâtiment en briques, vêtu d’un manteau couleur ocre. Derrière lui on retrouve un sapin.

Daniel Boucher, directeur général de la Société de la francophonie manitobaine

Photo : Radio-Canada

La SFM espère que la vente sera conclue d’ici le printemps prochain.

Si on peut franchir la première étape, on va au moins avoir une chance d’avoir l’édifice, pour le moment l’édifice est à deux étapes de nous. Plus vite ils concluent [Manitoba Possible], le mieux c’est pour nous, affirme son directeur général Daniel Boucher.

Selon le conseiller municipal de Saint-Boniface Mathieu Allard, le fait qu'il y ait un changement dans les locataires ne devrait pas avoir d'impact sur la vente à Manitoba Possible.

Il assure que tout sera fait pour que le bâtiment et d'autres bâtiments historiques n'échappent pas à la communauté francophone.

M. Allard souligne les résolutions pour désigner historiquement l'ancien poste de police de Saint-Boniface et les locaux du Festival du Voyageur, mais aussi les changements apportés pour la vente de bâtiments historiques dont le vote doit maintenant passer au conseil municipal et non plus dans un comité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...