•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mois occupé pour Québec Issime avec trois productions à Saguenay et Montréal

Un homme parle devant une scène.

Pierre Doré

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après deux ans d’absence en raison de la pandémie, l’équipe de Québec Issime était de retour à Montréal jeudi soir avec la présentation du spectacle du temps des Fêtes Décembre.

La fresque musicale, qui a maintenant 20 ans, est présentée au Théâtre Maisonneuve jusqu'au 29 décembre. Elle a été présentée à Québec la semaine dernière à Québec au Centre Vidéotron.

C’est un gros défi pour le remonter. Et là on dirait que le fait de ne pas l’avoir fait durant presque trois ans, avec deux ans d’absence, on le redécouvre nous-mêmes et on est impressionné à quel point c’est gros et c’est majestueux, a raconté en fin de journée le fondateur et metteur en scène de Québec Issime, Pierre Doré.

En plus de Décembre à Montréal, la production Party est présentée simultanément à Saguenay et à Montréal.

On est en très haute saison à Québec Issime puis on le vit avec beaucoup d’implication de la part de toute notre équipe, vraiment. Les gens travaillent en double, puis en triple parfois. Moi-même j’ai eu à me faire remplacer sur Party au Saint-Denis pour pouvoir aller décoller Décembre et diriger les répétitions à Québec. Ça fait partie d’une frénésie dans l’air. Probablement que tout le monde va attraper la grippe en même temps le 1er janvier 2023, a-t-il poursuivi.

En double

La COVID-19 plane toujours et la boîte saguenéenne n’a pas lésiné sur les moyens pour y faire face.

On est super prudent, premièrement. Deuxièmement, on a assuré deux distributions partout. Donc, on est capable de se remplacer à l’interne. Si jamais moindrement il y a apparition de symptômes, tout de suite les gens s’en vont à la maison en attente et il y a d’autres personnes qui sont prêtes pour embarquer. On a même répété les deux distributions séparément pour se donner un maximum de chances d’éviter d’avoir de la transmission, a-t-il précisé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...