•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Red Arrow lance son service d’autocar entre Toronto et Ottawa

Un autocar de la compagnie Red Arrow sur un parking.

L'entreprise propose « une expérience supérieure » en offrant des collations et des boissons gratuites.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La compagnie d'autocars Red Arrow a lancé jeudi son service interurbain entre Toronto et Ottawa, avec six voyages quotidiens, sept jours sur sept, comprenant des arrêts à Scarborough et à Kingston.

L'expansion de Red Arrow en Ontario témoigne de son engagement continu à répondre aux besoins des Canadiens en matière de déplacements, a déclaré Raelene Miller, la vice-présidente de Motor Coach Canada, la société mère de Red Arrow.

L’entreprise mise sur une expérience supérieure et abordable que la province n'a jamais connue auparavant. Pour chaque trajet, un employé de Red Arrow accueille la clientèle à bord avec des collations et des boissons gratuites, en plus de services comme les divertissements à bord et le wi-fi gratuit.

Cependant, les billets devraient coûter une centaine de dollars, soit près du double de ceux de ses concurrents.

Les voyageurs ne se préoccupent pas uniquement du prix, mais aussi de l’expérience à bord, observe pour sa part Kasper Wabinski, le président de Kasper Transportation, un transporteur privé qui dessert Winnipeg et Thunder Bay.

J'aime ce que fait Red Arrow. Cela devrait attirer des gens qui ne sont normalement pas attirés par les voyages en bus, ajoute M. Wabinski, qui prévoit d’offrir lui aussi des trajets d'autocar entre Ottawa et Toronto à partir de l'automne.

Peu de services dans le Nord

Alors que les transporteurs s'arrachent les liaisons dans le corridor entre Ottawa et Windsor, très peu de nouveaux trajets en revanche ont été ajoutés dans le Nord de l'Ontario, pourtant délaissé depuis le départ de Greyhound du marché canadien.

Il y a une grande concentration de services dans les grands centres-villes et c'est dans ces grands centres-villes que se trouve l'argent, souligne Kasper Wabinski.

Même constat du côté de Jean-Baptiste Litrico, professeur à la Smith School of Business de l'Université Queen's. Bien évidemment, les compagnies vont chercher à s'implanter là où il y a de la demande et du volume de transport.

L’expert en stratégie d'entreprise explique qu’il est difficile pour les compagnies d'autocars de desservir les régions à l'extérieur des grands centres urbains sans le soutien des gouvernements. Quand on laisse le marché livré à lui-même, on se retrouve avec un niveau de service qui n'est pas celui auquel on pourrait s'attendre, soutient M. Litrico.

Face à cet enjeu, Kasper Wabinski demande à Ottawa de subventionner l'industrie pour qu'elle puisse développer un réseau adéquat à travers le pays. Une requête qu’il a exprimée le 30 novembre dernier lors de la rencontre du comité permanent des transports, de l'infrastructure et des collectivités sur les services d'autocar au pays.

L'entreprise Red Arrow devient la cinquième compagnie d'autocar à faire le trajet entre Toronto et Ottawa.

Avec les informations de Yanick Lepage

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...