•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un haut dirigeant du Service de police d’Ottawa accusé d’agression sexuelle

Le portrait d'un homme sérieux.

Mark Patterson du Service de police d'Ottawa (archives).

Photo : Kristy Nease/CBC

Radio-Canada

Un haut dirigeant du Service de police d’Ottawa (SPO) a été accusé d’agression sexuelle.

Le surintendant Mark Patterson, âgé de 53 ans, fait face à des accusations d’agression sexuelle, d’agression sexuelle grave et d’abus de confiance. Les accusations ont été portées par la Police provinciale de l’Ontario (PPO), qui a mené l’enquête.

Les actions qui lui sont reprochées se seraient déroulées entre décembre 2018 et mai 2022.

Le Service de police d’Ottawa a été informé des incidents allégués visant M. Patterson en juin dernier, à la suite de quoi il a été suspendu avec solde.

M. Patterson demeure suspendu, a indiqué le SPO, par voie de communiqué, jeudi.

La Police d’Ottawa prend très au sérieux toute allégation d’agression sexuelle et de harcèlement. Ni l’un ni l’autre ne sera toléré. De tels agissements sont néfastes et débilitants pour tous ceux qu’ils touchent, a commenté dans une déclaration écrite le chef du Service de police d’Ottawa, Eric Stubbs.

Au moment de sa suspension, Mark Patterson était surintendant de la direction du renseignement du SPO. Il a été l'un des responsables policiers impliqués dans la gestion de la manifestation des camionneurs plus tôt cette année, avant d'être démis de ses fonctions par le chef de l'époque, Peter Sloly.

Le surintendant au sein du Service de police d’Ottawa, Mark Patterson, assis à son bureau en entrevue.

Au moment de sa suspension, M. Patterson était surintendant de la direction du renseignement et supervisait des unités telles que celles du renseignement et de la surveillance (archives).

Photo : Radio-Canada

Il a aussi été cadre supérieur chargé de recruter de nouveaux policiers et agent d'audience disciplinaire, où il a été appelé à statuer sur les cas d'inconduite d'agent au sein du service.

Les allégations et les accusations portées dans cette affaire sont très graves et il importe que nous respections la démarche judiciaire afin que tous les faits soient entendus, a indiqué le chef de la police d’Ottawa, Eric Stubbs par voie de communiqué.

Mark Patterson a été relâché, sous promesse de comparaître.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...