•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prix des hôtels : Val-d’Or et les Cris veulent calmer le jeu

Céline Brindamour s'adresse aux conseillers et aux citoyens présents lors d'une séance du conseil municipal de Val-d'Or.

La mairesse de Val-d'Or, Céline Brindamour. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

La Ville de Val-d’Or et le Grand conseil des Cris se font rassurants sur l’avenir de leurs relations, malgré des inquiétudes sur la hausse des coûts d’hébergement.

Rappelons qu’un homme de Waskaganish a dû payer près de 500 $ pour une nuitée au Forestel, samedi dernier. Sa publication sur Facebook a soulevé la colère, mais aussi des doutes sur l’avenir des événements sportifs organisés par les Cris à Val-d’Or.

À la suite d’un entretien entre la mairesse de Val-d’Or, Céline Brindamour, et la grande cheffe du Grand conseil des Cris, Mandy Gull Masty, les deux parties disent vouloir poursuivre leur collaboration.

On trouvait ça important de rassurer autant les gens des communautés que nos citoyens et nos commerçants, souligne Mme Brindamour.

« Ce n’est pas la panique du tout. On ne veut pas qu’une situation comme celle-là vienne porter ombrage à la belle relation que nous entretenons depuis plus de 30 ans. Je peux vous assurer que la grande cheffe a été rassurante. D’un côté comme de l’autre, on a senti la volonté que nos relations ne deviennent pas plus fragiles, même si on prend la question au sérieux. »

— Une citation de  Céline Brindamour

Dans un communiqué, la grande cheffe Gull Masty estime que la mairesse comprend le mécontentement que cette situation a suscité. La collaboration et le partenariat existent aux plans politique et entrepreneurial, mais elles doivent être ressenties à l’échelle des consommateurs quand nous ouvrons la porte des commerces où nos membres se rendent depuis des décennies, peut-on y lire.

004a5293

La grande cheffe du Grand conseil des Cris, Mandy Gull Masty. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Marie-Laure Josselin

Comité conjoint

La grande cheffe et la mairesse se sont engagées à établir un comité conjoint dès le début de 2023 pour maintenir la communication et s’attaquer aux défis qui pourraient nuire à leurs relations.

Cela dit, Céline Brindamour veut aussi s’assurer que Val-d’Or ne garde pas l’image d’une ville où les coûts sont devenus exorbitants.

Avec l’Office du tourisme, nous avons fait le tour des hôtels et nous sommes rassurés qu’en temps normal, les prix ne sont pas exagérés, mentionne-t-elle. Oui, il y a eu des augmentations pour des raisons comme la pénurie de main-d'œuvre, mais les prix ressemblent à ce qu’on retrouve partout. C’est malheureux ce qui s’est passé ce soir-là. mais je ne pense pas que ça arrive régulièrement. On va travailler avec nos partenaires pour que les gens qui viennent ici ne sentent pas que nos commerçants profitent de la demande.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...