•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme judiciaire pour aider des consommateurs de drogues débute à Fort McMurray

La façade du palais de justice de Fort McMurray.

Selon la Cour provinciale de l'Alberta, environ 80 % de tous les participants sortent diplômés du programme (archives).

Photo : Radio-Canada / Jamie Malbeuf/CBC

Radio-Canada

Un programme judiciaire, qui vise à offrir une solution de rechange aux personnes accusées d'infractions non violentes et consommant des drogues, débutera mardi à Fort McMurray, dans le nord de l'Alberta.

Les candidats intéressés doivent plaider coupables, puis se soumettre, entre autres, à des tests de dépistage de drogues afin de participer au programme de traitement et réhabilitation.

Une fois le tribunal de traitement de la toxicomanie mis en place à Fort McMurray, 180 participants par an pourront participer au programme à travers la province.

Le centre de désintoxication Pastew Place à Fort McMurray sera chargé de diriger ce programme judiciaire, qui s'inscrit dans le cadre d'un effort provincial visant à étendre ce programme de traitement à l'ensemble de l'Alberta.

Un effort collectif

La directrice générale de Pastew Place, Amber Fort, indique que son organisation fera office de gestionnaire de cas pour les participants du programme. Le personnel guidera les participants vers les organisations appropriées pour, par exemple, leur traitement et leur logement.

Elle explique que les personnes ayant subi un traumatisme peuvent utiliser la drogue comme mécanisme d'adaptation, et le programme leur donnera l'occasion de se rétablir. Nous voulons créer une communauté de soutien, affirme-t-elle.

« [Le programme] n'aura pas seulement un impact sur les individus eux-mêmes. Il aura également un impact considérable sur la communauté. »

— Une citation de  Amber Fort, directrice générale, centre de désintoxication Pastew Place

Un des avantages considérables du programme est que les participants peuvent découvrir des services et des systèmes de soutien qu’ils n’auraient pas connus autrement, ajoute-t-elle.

Il s'agit de rendre aux gens leurs parents et leurs enfants. Le programme n'aura pas seulement un impact sur les individus eux-mêmes. Il aura également un impact considérable sur la communauté, déclare Amber Fort.

Le centre a présentement la capacité d'accueillir 10 participants pour sa première année, capacité qui va doubler l’année suivante.

L'expansion du programme en Alberta

Depuis 2019, le gouvernement de l’Alberta travaille à développer ce programme à travers la province. La semaine prochaine, Fort McMurray deviendra la cinquième communauté rurale après Red Deer, Lethbridge, Medicine Hat et Grande Prairie à instaurer le programme.

À Red Deer, une ville située presque à mi-chemin entre Edmonton et Calgary, le programme pour les services judiciaires de traitement de la toxicomanie vient de célébrer son premier anniversaire.

La gestionnaire du programme, Trish McAllister-Hall dit qu’elle espère qu'il y aura un premier diplômé du programme de Red Deer d'ici quatre à cinq mois. Elle ajoute que deux des participants au programme qui étaient considérés comme des délinquants récidivistes sont aujourd'hui sortis du cycle de la criminalité.

De plus, dans le cadre du programme, chaque participant doit effectuer 100 heures de travail bénévole. Cela permet [aux participants] d'acquérir l'habitude de faire leur part pour la communautéa, dit la gestionnaire.

En plus du programme judiciaire, Trish McAllister-Hall dit que les participants suivent généralement des programmes supplémentaires visant à soutenir leur sobriété et leur rétablissement.

« Certaines personnes doivent tout laisser derrière elles afin d'entreprendre un voyage vers le rétablissement. »

— Une citation de  Trish McAllister-Hall, gestionnaire de programme

Le processus peut durer environ deux ans. Trish McAllister-Hall affirme que ce programme change la vie des participants.

Avec les informations de Jamie Malbeuf

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...