•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La loi qui accroît davantage les pouvoirs des maires de Toronto et d’Ottawa adoptée

La salle du conseil, vide, à l'hôtel de ville de Toronto.

Une majorité de conseillers municipaux torontois estiment que la nouvelle loi est antidémocratique.

Photo : CBC / Patrick Morrell

Radio-Canada

Le projet de loi qui permet aux maires de Toronto et d'Ottawa de faire adopter des règlements avec l’appui de seulement un tiers des conseillers, s'ils touchent des priorités provinciales comme le logement, les infrastructures et le transport en commun, a été adopté à Queen's Park.

La loi, qui va plus loin que celle sur les « maires forts » adoptée en septembre, a soulevé de nombreuses critiques.

Le maire John Tory, qui a demandé ces pouvoirs accrus, s’est engagé à les utiliser de façon responsable et avec modération. Son vis-à-vis d’Ottawa, Mark Sutcliffe, a déclaré qu’il n’allait pas s’en prévaloir.

Mark Sutcliffe en point de presse.

Le maire d'Ottawa, Mark Sutcliffe

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Quinze conseillers municipaux torontois avaient demandé à la province d’abandonner son projet de loi.

La loi autorise aussi le gouvernement à nommer lui-même les présidents des régions du Niagara, de Peel et de York, qui étaient jusqu’ici élus ou choisis par les membres des conseils régionaux.

Le gouvernement Ford s’est fixé comme objectif de faire construire 1,5 million de logements en 10 ans.

Pour y parvenir, il a aussi adopté une autre loi qui réduit ou élimine, selon la catégorie de logement construit, les redevances d’aménagement versées aux municipalités. Cela a fait dire à plusieurs d’entre elles que ce seront les villes et les contribuables qui feront les frais des promesses du gouvernement provincial.

La province propose également de retirer des terres de la ceinture de verdure, une zone protégée, pour y construire 50 000 maisons et d’ajouter ailleurs d’autres terrains pour compenser.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...