•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mère de Saskatoon réclame plus de services pour les sans-abris

La photo d'Angela Andrews avec sa fille Raelynn Andrews-Walker.

Angela Andrews, 22 ans, souffrait de dépendance et vivait dans les rues de Regina, selon sa mère Wanda Natawayous.

Photo : Fournie par Wanda Natawayous

Radio-Canada

Wanda Natawayous, une Saskatoonaise qui a perdu sa fille qui vivait dans la rue, demande que le gouvernement de la Saskatchewan apporte certains changements au programme de soutien du revenu de la Saskatchewan (SIS) afin de mieux aider les personnes sans domicile.

Sa fille, Angela Andrews, âgée de 22 ans, souffrait de dépendance et vivait dans les rues de Regina.

Wanda Natawayous affirme que beaucoup de personnes ayant des dépendances ou des problèmes de santé mentale et qui vivent dans la rue ne savent pas gérer leurs finances.

C'est pourquoi elle suggère que le gouvernement envoie la subvention aux organisations qui aident ces personnes au lieu de la leur remettre directement.

On donne cet argent aux personnes sans domicile et on s'attend à ce qu'elles aillent payer leurs factures, alors qu'elles ne sont pas mentalement préparées à le faire, affirme Wanda Natawayous.

Selon Wanda Natawayous, Angela Andrews a été piquée à la tempe par un insecte inconnu, ce qui lui a valu deux attaques cérébrales, avant sa mort, le 4 octobre.

Angela Andrews s'est rendue à l'hôpital pour la piqûre, mais elle est partie avant que les médecins puissent lui donner ses résultats, dit Wanda Natawayous, mais le personnel de l'hôpital n'a pas pu la joindre, car elle n'avait ni adresse ni téléphone.

La photo de Wanda Natawayous avec sa petite-fille.

La mère d' Angela Andrews, avec sa petite-fille.

Photo : Radio-Canada

La mère d'Angela Andrews explique que la piqûre d'insecte a provoqué une infection du sang. Cependant, les médecins pensent qu'il y avait peut-être eu une maladie auto-immune sous-jacente qui n'a jamais été diagnostiquée chez sa fille.

Je ne veux pas voir une autre personne morte à cause de la même situation que ma fille. Personne ne devrait avoir à perdre des membres de sa famille à cause d'un manque de services, se désole la mère d'Angela Andrews, qui s'inquiète pour sa petite-fille, Raelynn Andrews-Walker.

« Je dois lui expliquer pourquoi sa mère n'est plus là maintenant. Ce sera difficile, surtout quand elle sera plus âgée. »

— Une citation de  Wanda Natawayous, mère d'Angela Andrews

Plus de financement aux travailleurs communautaires

Angela Andrews habitait au camp Hope, dans le parc Core Community, à Regina, un campement de sans-abris.

Durant l'automne 2021, lorsque le camp a été démantelé, 40 personnes sont allées dans un autre camp temporaire, tandis que 80 se sont retrouvées sans abri, dont 4 sont mortes depuis novembre dernier, selon l’organisatrice du camp Hope et présidente du conseil d'administration de Carmichael Outreach, à Regina, Alysia Johnson.

La photo d'Alysia Johnson.

La fondatrice du camp Hope et présidente du conseil d'administration de Carmichael Outreach, à Regina, Alysia Johnson.

Photo : Radio-Canada / Kirk Fraser

Nous avons tendance à aborder ces questions à travers l'idée de dépenses et de projets d'investissement , souligne Alysia Johnson, qui estime que l'on accorde trop d'importance à la construction de logements pour les sans-abris au lieu de fournir plus d’aide aux organisations qui s'occupent de ces personnes dans le besoin.

Nous avons besoin de financement supplémentaire pour le personnel afin de pouvoir s'occuper des personnes sans domicile, fournir les soutiens nécessaires et traiter les causes sous-jacentes, ajoute-t-elle.

CBC a contacté le ministère des Services sociaux de la Saskatchewan pour obtenir des commentaires, mais n'a pas reçu de réponse.

Avec les informations de Laura Sciarpelletti

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...