•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thunder Bay forme un comité de lobbying pour des enjeux municipaux

Le conseiller du quartier Northwood à Thunder Bay, Dominic Pasqualino.

Le conseiller du quartier Northwood, Dominic Pasqualino, est un nouveau membre du comité des affaires intergouvernementales de la ville.

Photo : CBC/Mark Doucette

Radio-Canada

Un nouveau comité des affaires intergouvernementales de Thunder Bay est formé pour tenter d’obtenir le soutien des autres paliers de gouvernement sur différents enjeux auxquels la ville est confrontée.

Le nouveau comité a été nommé la semaine dernière et comprend un mélange de conseillers municipaux expérimentés et nouveaux.

Les membres sont le maire Ken Boshcoff, les conseillers Shelby Ch'ng et Kasey Etreni, la conseillère de Westfort Kristen Oliver et le conseiller de Northwood Dominic Pasqualino.

Certains membres de l'administration municipale siègent également à ce comité à titre de personnes-ressources.

L'objectif principal de ce comité est de suivre les volontés et les orientations du conseil et de faire pression sur les autres paliers de gouvernement, affirme la conseillère Ch'ng, qui faisait également partie du comité au cours du mandat précédent. 

M. Pasqualino, qui est un nouveau conseiller, estime que son expérience en tant que président de la section locale 1075 d'Unifor, qui représente les travailleurs de l'usine Alstom de Thunder Bay, l'aidera dans ses fonctions de membre du comité.

Une grande partie des progrès que nous allons réaliser dans la ville au cours des quatre prochaines années dépendra beaucoup de la coopération dit-il.

Je pense que c'est vraiment important de pouvoir favoriser cet esprit de coopération et de travailler avec eux et de construire une relation.

La conseillère municipale Shelby Ch'ng à Thunder Bay.

La conseillère Shelby Ch'ng est de nouveau membre du comité des affaires intergouvernementales. Elle dit qu'il agit comme la voix du conseil lorsqu'il fait pression sur d'autres paliers de gouvernement pour obtenir leur soutien.

Photo : CBC/Mark Doucette

Lors de la récente campagne électorale municipale, la conseillère Ch'ng et le conseiller Pasqualino ont tous deux déclaré avoir entendu parler de divers problèmes que la municipalité ne peut pas résoudre seule.

Ils soulignent le logement, l'itinérance, les gangs de rue et les problèmes liés aux armes à feu.

Maintenant, nous pouvons coopérer avec la province et avec le gouvernement fédéral, non seulement pour obtenir de l'argent et du soutien, mais aussi pour avoir une coopération afin qu'il n'y ait pas de dédoublement de services, affirme M. Pasqualino.

Une autre question sur laquelle le comité a été chargé de travailler est celle des caméras sur les bras d'arrêt des autobus scolaires.

Les caméras capturent des images d'automobilistes passant illégalement des autobus scolaires, mais le centre de traitement conjoint provincial n'accepte pas présentement ces images, ce qui fait en sorte que la municipalité ne pouvait pas mettre en place un programme pour la pose de cet outil sur les autobus scolaires.

Lors de la réunion du conseil de lundi, une motion a été déposée pour renvoyer l'affaire au comité des affaires intergouvernementales, afin qu'il puisse faire pression sur la province pour qu'elle accepte les images.

Le comité aura sa première chance de rencontrer des ministres du gouvernement en janvier, lors de la réunion annuelle de la Rural Ontario Municipal Association à Toronto.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...