•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernière ligne droite pour les quatre candidats à l’élection partielle de Kirkfield Park

Les quatre candidats à l'élection partielle de Kirkfield Park, à Winnipeg.

À l’approche de l'élection partielle de Kirkfield Park, à Winnipeg, les quatre candidats en lice tentent de convaincre les électeurs.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À quelques jours de l'élection partielle dans Kirkfield Park, prévue le 13 décembre, les quatre candidats en lice dans la circonscription de l'ouest de Winnipeg se préparent pour la dernière ligne droite. Les électeurs de cette circonscription électorale, qui était auparavant représentée par le ministre progressiste-conservateur Scott Fielding, ont souvent voté pour les conservateurs.

Kevin Klein, candidat du Parti progressiste-conservateur (PC), fait face à trois adversaires : Logan Oxenham, du Nouveau Parti démocratique (NPD), Rhonda Nichol, du Parti libéral du Manitoba, et Dennis Bayomi, du Parti vert du Manitoba.

Les conservateurs tentent de garder la circonscription, qui était représentée par M. Fielding jusqu'à ce que ce dernier décide de se retirer de la vie politique en juin dernier. En 2019, il a gagné la confiance d’un peu plus de la moitié des électeurs.

Pour Kevin Klein, les électeurs passent avant le parti

Avec seulement 26 % de taux de satisfaction, la première ministre manitobaine, Heather Stefanson, occupe la dernière place du classement de la popularité des premiers ministres de neuf provinces canadiennes.

Dans ces circonstances, le PC a choisi le très médiatique ancien conseiller municipal Kevin Klein. Ce dernier affirme qu'il n'aura pas peur de défier son parti, si c'est ce qui sert le mieux ses électeurs. Il s’agit d’une position assez rare dans la vie politique, où les candidats sont censés suivre la ligne du parti.

Royce Kopp, professeur de sciences politiques à l'Université du Manitoba, estime que ce pari pourrait être payant. Étant donné l'impopularité des progressistes-conservateurs à Winnipeg, je ne pense pas que la stratégie de Kevin Klein, qui consiste à dire qu'il est prêt à se battre avec la première ministre Heather Stefanson, soit une mauvaise stratégie, pour être honnête, dit-il.

Deux messieurs qui consultent une carte.

Le candidat à du PC, Kevin Klein, à gauche, et le bénévole de la campagne, Brant Field, jettent un coup d'œil à la progression du porte-à-porte avant le vote du 13 décembre.

Photo : Radio-Canada / Ian Froese

Lorsqu'il était conseiller municipal de 2018 à 2022, M. Klein n'avait pas peur d'être franc lorsqu'il s'opposait à des décisions.

Il a aussi déclaré que le NPD et les libéraux n'ont aucun plan pour réparer le système de soins de santé, mais que le PC a présenté un plan concret de 200 millions de dollars pour recruter 2000 professionnels de la santé. Il estime que ce plan va fonctionner à court terme.

Logan Oxenham estime que les électeurs comprennent l'enjeu électoral

Le NPD, qui a représenté la circonscription de Kirkfield Park entre 2007 et 2016, essaie de convaincre les électeurs qu'un vote en faveur des libéraux ou du Parti vert ne ferait que permettre au PC de conserver son siège.

Le candidat néo-démocrate, Logan Oxenham.

Logan Oxenham dit que c'est la crise du système de soins de santé qui l'a poussé à se lancer dans la vie publique.

Photo : Radio-Canada / Jaison Empson

Les électeurs de Kirkfield Park sont intelligents et ils comprennent que, pour que nous puissions battre le PC, nous devons nous rassembler, dit Logan Oxenham.

Le candidat néo-démocrate affirme que c'est le délabrement du système de santé qui l'a poussé à se présenter aux élections, et c'est le problème dont il entend continuellement parler parmi les personnes qu'ils rencontrent.

Logan Oxenham a également une autre raison de se présenter. Étant l'un des fondateurs de l’organisme Trans Manitoba, le néo-démocrate est aussi le premier agent correctionnel ouvertement transgenre dans la province. Il a contribué à inciter le ministère de la Justice et les policiers à créer un environnement de travail inclusif pour le personnel transgenre.

Rhonda Nichol, une candidate qui connaît bien le domaine de la santé

Pendant ce temps, les libéraux disent que ceux qui s'inquiètent des soins de santé devraient voter pour le candidat qui les comprend le mieux, à savoir Rhonda Nicol.

Deux personnes en pleine discussion.

La candidate du Parti libéral, Rhonda Nichol, discute avec le député de River Heights, Jon Gerrard.

Photo : Radio-Canada / Travis Golby

La candidate a été infirmière pendant 29 ans à l'Hôpital Grace, entre autres, en oncologie, en chirurgie et en médecine de longue durée. Elle travaille maintenant comme infirmière de recherche et de prévention des essais cliniques à Action cancer Manitoba.

Je serais la meilleure personne, je crois, juste en raison de mon lien avec le domaine de la santé. Les gens sont prêts à me parler ouvertement et librement, sans crainte de conséquences, précise-t-elle.

Si elle est élue, les libéraux ont l'intention d'organiser une réunion publique à l'hôpital et d’instaurer une ligne directe pour que les travailleurs de première ligne puissent joindre Mme Nichol directement et en toute confiance.

Dennis Bayomi, plus qu'un nom sur le bulletin de vote

Dennis Bayomi est le seul candidat de l'élection de 2019 qui se représente.

Dennis Bayomi, le candidat du Parti vert.

Dennis Bayomi, le candidat du Parti vert, estime qu'il s'agit d'une course à quatre personnes.

Photo : Radio-Canada / Randall McKenzie

Le candidat du Parti vert dit qu'il était un candidat de dernière minute en 2019, mais qu'il est un candidat sérieux cette fois-ci.

Nous nous présentons pour gagner. Nous ne sommes pas seulement un nom sur le bulletin de vote, déclare ce professionnel de l'informatique semi-retraité.

Il annonce que la lutte contre l'urgence climatique sera sa priorité absolue, s’il est élu. Il a aussi axé sa campagne électorale sur la gratuité des transports en commun, la création d'un programme de compostage à Winnipeg et des incitations à l'achat de véhicules électriques.

Le vote par anticipation se poursuit jusqu'au 10 décembre. Les bureaux de vote sont ouverts de 8 h à 20 h le jour du scrutin du 13 décembre. De plus amples renseignements, notamment la liste des bureaux de vote, sont offert sur le site web d'Élections Manitoba. (Nouvelle fenêtre)

Avec les informations d'Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...