•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancien maire de Kelowna Colin Basran accusé d’agression sexuelle

Portrait de Colin Basran près d'un mur en bois.

L'ancien maire de Kelowna Colin Basran a fait deux mandats à la tête de la Ville, de 2014 à 2022.

Photo : CBC

Radio-Canada

Colin Basran, qui a été maire de Kelowna de 2014 à 2022, est accusé d'agression sexuelle. Les événements présumés se seraient déroulés en mai dernier, alors qu’il était encore maire de la ville.

Les détails et la nature de l'agression présumée n'ont pas encore été déposés au tribunal, mais Colin Basran fait face à une seule accusation en vertu du Code criminel.

Le Service des poursuites pénales de la Colombie-Britannique affirme qu’un procureur spécial, Brock Martland, a été nommé dans le cadre de cette enquête pour éviter tout conflit d’intérêt réel ou potentiel en raison de la nature des allégations et de l’identité de l’accusé qui a été élu municipal.

La Ville de Kelowna déclare qu'elle ne peut pas commenter l’affaire. Contacté par CBC, Colin Basra n’a pas répondu.

Un interdit de publication a été imposé pour protéger la victime.

Une enquête de la GRC de Kelowna, examinée à Nelson

L’enquête sur l’incident présumé impliquant Colin Basra a été menée par le département des services d’enquête de la GRC de Kelowna.

La police de Nelson a ensuite examiné de manière indépendante les conclusions de la GRC, avant qu’un rapport ne soit envoyé au procureur spécial Brock Martland.

Aucune des allégations n'a été prouvée en cour. Colin Basran doit comparaître pour la première fois le 24 janvier 2023 devant la Cour provinciale de Kelowna.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...