•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une dernière saison pour Ginette Noiseux à l’Espace Go en 2023-2024

Portrait de la femme tout sourire devant un fond bleu pâle.

Ginette Noiseux avait 23 ans le jour où elle a franchi la porte du Théâtre Expérimental des Femmes, devenu Espace Go en 1985.

Photo : Espace Go / ANTOINE RAYMOND

Radio-Canada

Plus de 40 ans après son arrivée à l'Espace Go, la codirectrice générale et directrice artistique du théâtre, Ginette Noiseux, a annoncé jeudi que la saison 2023-2024 serait sa dernière à la barre de l'établissement montréalais. 

Celle qui aura 65 ans en janvier en avait 23 lorsqu’elle est arrivée à l’Espace Go, qui s’appelait encore à l’époque le Théâtre Expérimental des Femmes, avant de changer de nom, en 1985. Elle assure seule la direction artistique du théâtre depuis 1987, après avoir exercé cette fonction aux côtés de trois cofondatrices de la compagnie, Louise Laprade, Nicole Lecavalier et Pol Pelletier. 

Aujourd’hui, si j’incarne toujours avec la même ardeur le présent d'Espace Go, je ressens de toute mon âme le besoin qu’une nouvelle direction artistique imagine et travaille à son devenir, a-t-elle expliqué dans un communiqué. 

C’est donc avec beaucoup de sérénité, et bien entendu beaucoup d’émotions, que je vous annonce que la saison 2023-2024 sera la dernière programmation artistique que je signerai et accompagnerai à la barre de la compagnie.

La voix des femmes

Au fil des quatre décennies qu’elle a passées à la barre de l’Espace Go, Ginette Noiseux s’est présentée comme une alliée indéfectible des femmes, permettant à plusieurs comédiennes, autrices et metteuses en scène de s’illustrer. Le théâtre du boulevard Saint-Laurent demeure le seul au Canada à avoir inscrit au cœur de sa mission la valorisation de la contribution des femmes à l’évolution de la pratique théâtrale.

Au tournant des années 1990, Ginette Noiseux a ouvert les équipes de création aux hommes, qui seront aussi de plus en plus nombreux à siéger au conseil d’administration, où les femmes sont toujours majoritaires. 

En 1994, elle a mené le projet le plus ambitieux de l’histoire de l’Espace Go, avec la construction d’un nouveau théâtre à Montréal, laissant derrière la petite manufacture de la rue Clark, où la compagnie était établie depuis 1985. 

Une ouverture sur le monde 

Sous la direction de Ginette Noiseux, l’Espace Go a aussi été un endroit de prédilection pour les artistes internationaux, accueillant même des créations coproduites avec des théâtres d’avant-garde de l’étranger. Au total, le théâtre a présenté les œuvres de plus de 80 compagnies québécoises et étrangères.

Ginette Noiseux a été faite chevalière de l’Ordre des arts et des lettres de France en 2001, compagne de l’Ordre des arts et des lettres du Québec en 2018 et membre de l’Ordre du Canada en 2020. Elle a aussi contribué en 2019 à la création du prix Jovette-Marchessault, remis seulement aux femmes artistes, et qui récompense en alternance les metteuses en scène, les conceptrices et les autrices. 

Après la fin de son dernier mandat, Ginette Noiseux prévoit de prendre du temps pour s’engager au sein de sa communauté et se consacrer à sa pratique de conceptrice de costumes, ses premières amours, elle qui a reçu en 1980 son diplôme de l’École nationale de théâtre du Canada en scénographie et conception de costumes. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...