•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Protéger les mammifères en réduisant le bruit des navires

La queue de la baleine qui dépasse de l'eau du fleuve. En arrière-plan, le parc industriel de Matane et des éoliennes.

Le projet permettra ultimement d’améliorer l’environnement sonore des mammifères marins présents dans le Saint-Laurent.

Photo : collaboration Benny Caron

Louis-Philippe Arsenault

Un nouveau groupe de recherche voit le jour à l'Université de Sherbrooke. Il vise à trouver comment réduire le bruit sous-marin émis par les navires pour protéger les mammifères marins du Saint-Laurent.

Les chercheurs souhaitent d'abord concevoir et fabriquer une plateforme de tests en milieu contrôlé à échelle réduite qui pourra simuler le bruit des navires. Elle servira à évaluer les différentes technologies de réduction du bruit sous-marin produit par les navires.

L’intérêt majeur de cet outil de laboratoire est de pouvoir évaluer sur le même système plusieurs moyens de mitigation de manière indépendante dans un environnement contrôlé, indique Olivier Robin, professeur en génie mécanique à l’Université de Sherbrooke et membre du Centre de recherche acoustique-signal-humain (CRASH).

S'il existe déjà des solutions, les données pour évaluer leurs efficacités sont souvent inexistantes, indique l'équipe de recherche.

Il s'agit d'un projet conjoint entre le Centre de recherche appliquée d'Innovation maritime (IMAR), Chantier Davie et le CRASH de l'Université de Sherbrooke.

Sur l'enveloppe budgétaire de 218 000 $, Transports Canada a investi 150 000 $ alors que 18 000 $ provient de l'Université de Sherbrooke et 50 000 $ de Chantier Davie.

Le navire de l’avenir est un navire vert à tous les points de vue, ce qui inclut la question du bruit sous-marin, indique Lindsey Kettel, vice-présidente principale, développement stratégique, chez Davie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...