•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une solution alternative pour combler la pénurie de main-d’oeuvre en Mauricie

Des organismes de la région veulent aider les personnes qui vivent avec un handicap, une déficience intellectuelle ou un trouble tel que le spectre de l’autisme à trouver leur place sur le marché du travail, tout en offrant une solution à la rareté de la main-d’oeuvre.

Cidney Savoir la main sur le coeur devant des gens lors d'une conférence de presse à Trois-Rivières.

Le reportage d'Hélène Lequitte

Photo : Radio-Canada / Fanchon Aubry

Radio-Canada

Des associations de la Mauricie ont décidé de mettre leurs efforts en commun pour inciter les employeurs à faire appel aux organismes communautaires pour des contrats de sous-traitance. Cela permet d’aider les entreprises dans leur production et donne à des citoyens l’occasion de se réaliser par le travail.

L’initiative est issue d’un partenariat entre le Regroupement des organismes de personnes handicapées de la Mauricie, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) et différentes associations.

Cidney Savoie, qui est atteinte d’un trouble du spectre de l’autisme, fréquente l’organisme Horizons ouverts à Shawinigan, qui lui permet de travailler grâce aux ateliers de participation sociale.

Non seulement j'ai la sensation d'avoir quelque chose à faire, d'avoir une contribution à la société, mais en même temps, je suis toujours entourée de gens autour de moi, donc j'ai cette complicité, cette amitié qui s'est formée que, si j'étais restée chez moi, je n'aurai tout simplement jamais pu développer, raconte-t-elle.

Le directeur du Regroupement des organismes des personnes handicapées de la Mauricie, Steve Leblanc, voit beaucoup davantage à cette solution. [Ça permet] d’être capable collectivement de répondre à de plus grandes commandes en matière de sous-traitance, de partager des contrats et aussi, surtout, de mettre la lumière sur la mission [des organismes communautaires] et sur des personnes qui y travaillent, a-t-il déclaré mercredi, lors du lancement de l’initiative.

Huit organismes de la Mauricie participent au projet. Il s’agit d’Horizons ouverts, de la Coopérative de solidarité d’intégration socio-professionnelle Adirondak, Coup de main Mauricie, Les Ateliers de la Fondation TCC, L’Arche Mauricie, le Centre d’accès aux arts La Fenêtre, L’Association des personnes vivant avec un handicap des Chenaux, la chocolaterie Le Goût de la différence.

D'après le reportage d'Hélène Lequitte

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...