•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les stations de ski de l’Outaouais attendent toujours la neige pour lancer leur saison

Un remonte-pente.

Le temps doux et un mois de décembre plutôt vert expliquent ce début de saison au ralenti dans les stations de ski de la région (archives).

Photo : Radio-Canada / Felix Desroches

Radio-Canada

À pareille date les années précédentes, la saison de ski pouvait très bien être déjà amorcée dans la région. Cette année, les descentes sur les pentes tardent, néanmoins. Le temps doux et un mois de décembre plutôt vert expliquent ce début de saison de ski au ralenti dans les stations régionales.

On commence à s’inquiéter, c’est sûr et certain qu’on regarde tous les jours les conditions météorologiques, confie le directeur général de la station de ski Mont Cascades, à Cantley, Alexandre Leblanc, de passage sur les ondes de l’émission Les matins d’ici, jeudi.

La présaison de ski devrait déjà être commencée à la station Mont Cascades, fait état M. Leblanc. Mais comme le paysage de Gatineau et d'Ottawa est un peu plus vert que d’habitude, [...] vous allez vous buter à un centre qui est temporairement fermé, car la présaison n’est pas encore amorcée ici, indique-t-il. C’est impossible pour l'instant.

Un canon à neige au Mont Cascades.

Un canon à neige au Mont Cascades (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Le directeur général de la station de ski se réjouit toutefois de constater que des chutes de neige sont attendues au cours des prochains jours. Ça va nous permettre de commencer à fabriquer de la neige, prévoit celui-ci.

« La météo est la première donnée [qui permet] de savoir si on va avoir une bonne année financière ou non. »

— Une citation de  Alexandre Leblanc, directeur général de la station de ski Mont Cascades

M. Leblanc soulève d’ailleurs que les affaires ont bien roulé pendant la pandémie. Les gens voulaient être à l'extérieur, [...] c’est sûr qu’on avait des limites par rapport à la capacité, mais les gens ont été au rendez-vous.

Ce dernier souhaite ardemment pouvoir ouvrir ses portes d’ici les prochaines semaines. La période des Fêtes, c’est la période la plus importante de la saison, fait-il remarquer. À partir de la période des Fêtes, ça devient critique au niveau de l’ouverture.

Les températures plutôt chaudes qu'on a eues cet automne compliquent la préparation dans les stations de ski de la région. Les amateurs de ski et de planche à neige se croisent les doigts pour que les temps se refroidissent dans l'espoir que les pentes soient prêtes pour le temps des Fêtes.Ismaël Sy s'est rendu dans une station de ski de Cantley.

Un début de saison tardif

Alexandre Leblanc n’est pas le seul à se faire du mauvais sang. La station de ski Camp Fortune accuse elle aussi un peu de retard, cette année.

La présaison de ski débute habituellement entre la fin novembre et la mi-décembre, explique la directrice adjointe de la station de ski, Erin Boucher.

Nous avions l'espoir d'être ouverts maintenant, explique-t-elle. Notre objectif, qui a été un peu retardé, était le 10 décembre. Il semble maintenant que notre nouvel objectif soit le 16 décembre.

Erin Boucher devant une station de ski.

Erin Boucher est la directrice adjointe de la station de ski Camp Fortune.

Photo : Radio-Canada / Celeste Decaire

Mme Boucher n'attend qu’un refroidissement de la température pour donner le feu vert à ses opérations. Nous sommes prêts à mettre en route nos canons à neige et à commencer la saison de ski, lance-t-elle. Mais nous avons besoin d'un temps froid pour fabriquer la neige nécessaire au démarrage de la saison de ski.

En l'absence de neige naturelle, nous devons fabriquer de la neige, nous devons créer une bonne base, explique-t-elle. Il nous faut des températures constantes inférieures à zéro pour pouvoir commencer à fabriquer de la neige, [...] idéalement -10 °C ou plus froid. Nous pouvons le faire à -3 °C, -5 °C, mais quand il fait plus chaud dans la journée, nous devons arrêter le système.

Le Mont Ste-Marie est la seule station de ski de la région à déjà avoir lancé, partiellement, sa saison, cette année. Ce sera son troisième week-end d'activité, remarque Mme Boucher. Ils sont à environ une heure de route, il fait donc un peu plus froid et ils peuvent produire un peu plus de neige que nous.

De l'autre côté de la rivière des Outaouais, la station de ski Calabogie espère ouvrir ses premières pistes cette fin de semaine, peut-on lire sur son site internet.

Une question de patience

La directrice adjointe de la station de ski Camp Fortune garde toutefois espoir. Il reste encore quelques semaines avant Noël, et nous avons un système d'enneigement très efficace, donc dès que le temps viendra, nous pourrons fabriquer la neige et ouvrir, ajoute-t-elle.

Il lui est d’ailleurs possible de faire fonctionner jusqu'à 50 canons à neige à la fois.

En pleine neige, nous pouvons souffler suffisamment de neige pour ouvrir les pistes en deux jours, anticipe Mme Boucher.

« Ça viendra. Il y aura un hiver au Canada, il y aura du ski. Nous devons juste être un peu plus patients. »

— Une citation de  Erin Boucher, directrice adjointe de la station de ski Camp Fortune

La beauté des saisons, et des saisons de ski, c'est que tout fluctue, donc certaines années, ça commence dès le 9, 10 ou 11 novembre, se rappelle la directrice adjointe de la station. Parfois, c'est fin novembre, mi-décembre, mais nous pouvons skier jusqu'en avril.

D’ailleurs, lors de la plus longue période où les pistes ont été opérationnelles, se souvient Mme Boucher, elles ont été ouvertes aussi tard que le 5 mai. Le ski de printemps est génial quand les gens veulent skier au soleil.

Hivers plus doux

Mme Boucher s’attend à devoir faire face à des hivers plus doux pour les années à venir. Je pense qu'il est évident que c'est quelque chose que nous allons devoir gérer chaque année. Nous y avons fait face dans le passé, je pense que nous serons confrontés à des défis à l'avenir.

Des gens à une station de ski.

La station de ski Camp Fortune, en Outaouais, s'attend à accueillir quelques centaines de milliers de personnes tout au long de la saison cette année (archives).

Photo : Félix Desroches

Malgré des saisons de ski potentiellement écourtées, les affaires de la station de ski Camp Fortune vont bon train. Cette année, les ventes de forfaits de saison ont été très fructueuses, se félicite Mme Boucher. Nous allons servir quelques centaines de milliers de personnes tout au long de la [saison].

Vraiment, une saison plus courte ne fera qu'affecter nos jours de ski, estime la directrice adjointe.

Selon elle, les quelques irréductibles qui viennent skier en général de 60 à 100 fois par saison ne pourront, hypothétiquement, ne venir que de 30 à 40 fois, cette année. Le skieur moyen skie près de 14 jours par saison et les skieurs occasionnels, eux, n'empruntent les pistes qu’environ trois fois par saison.

Avec les informations de Celeste Decaire, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...