•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ambulance N.-B. : l’opposition réclame une révision du contrat avec Medavie

Trois ambulances.

L’opposition au Nouveau-Brunswick réclame une révision du contrat du service d'ambulance. Ci-dessus : des ambulances garées devant le Centre hospitalier Dr-Georges-L.-Dumont, à Moncton.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’opposition officielle à Fredericton presse le gouvernement de réviser le contrat accordé à l’entreprise Medavie pour le service d'Ambulance Nouveau-Brunswick. Il y aura des discussions cet hiver, selon le ministre de la Santé.

Les libéraux à l’Assemblée législative critiquent sévèrement le service d'ambulance. Ils dénoncent notamment le temps d’attente des ambulances aux urgences et le temps d’intervention des ambulances en milieu rural.

Mardi, par exemple, neuf ambulances stationnées à l'extérieur du Centre hospitalier Dr-Georges-L.-Dumont, à Moncton, attendaient de pouvoir confier leur patient à l’hôpital.

Le député libéral Rob McKee, porte-parole de l’opposition en matière de santé, exige que le gouvernement révise le contrat de l'entreprise privée Ambulance Nouveau-Brunswick afin d'offrir de meilleurs services à la population.

Depuis deux ans, il n’y a rien qui a changé. Et puis, c’est pour ça qu’on demande s’il y a quelque chose qui a été fait parce qu’on voit toujours des problèmes avec les temps d’attente, lance Rob McKee.

Rob McKee parle à des journalistes.

Le député libéral Rob McKee réclame une révision du contrat de l'entreprise privée Ambulance Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Le ministre de la Santé, Bruce Fitch, reconnaît qu'il existe des défis et il dit avoir des discussions constantes avec l’entreprise en vue d'améliorer les services.

Bruce Fitch n'est pas contre l’idée de faire des changements. Il y aura des discussions cet hiver.

Probablement durant la nouvelle année. Nous allons même négocier ce contrat, affirme Bruce Fitch.

Bruce Fitch.

Le ministre de la Santé, Bruce Fitch, parle de négocier le contrat d'Ambulance Nouveau-Brunswick en 2023.

Photo : Radio-Canada

Bruce Fitch explique que l’on peut faire des ajustements si les deux parties sont d’accord.

Les verts plaident pour un service public

Les députés verts en rajoutent. Ils proposent d’annuler le contrat d’Ambulance Nouveau-Brunswick et de faire en sorte que les travailleurs paramédicaux relèvent plutôt des réseaux de santé.

Il faut annuler le contrat et faire que les services paramédicaux soient dans le secteur public, que ce n’est pas Medavie qui les gère, estime la députée verte de Memramcook-Tantramar, Megan Mitton.

Megan Mitton.

Il faut revenir à un service public d'ambulance, estime la députée verte Megan Mitton.

Photo : Radio-Canada

Déjà en 2020, la vérificatrice générale avait critiqué Ambulance Nouveau-Brunswick en lui reprochant d'avoir négligé le service d’ambulance dans des collectivités rurales pour obtenir des primes de rendement dans les zones à plus forte densité de population. Deux ans plus tard, l'opposition estime que la situation est toujours aussi préoccupante.

D’après un reportage d’Alix Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...