•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Croisière Baie-Comeau a reçu son plus grand nombre de croisiéristes en 2022

Deux bateaux de croisière près d'un quai

Le Nieuw Statendam et le Pearl Mist au quai de Baie-Comeau

Photo : Radio-Canada / Camille Lacroix

Après deux années de pandémie, le retour des croisières internationales à Baie-Comeau a permis de marquer un record avec l'accueil de 10 053 passagers . En tout, 17 navires de croisière se sont accostés au port de Baie-Comeau.

Croisière Baie-Comeau a dépassé le précédent record qui avait été atteint en 2018, alors de 9690 passagers. Autre record cette année : l'organisation a reçu le plus gros bateau de son histoire avec la visite du Nieuw Statendam en compagnie des 2405 personnes qui se trouvaient à son bord.

Alors que Croisière Baie-Comeau fait partie des neuf ports d'escale du fleuve Saint-Laurent, il se classe au quatrième rang des destinations derrière Montréal, Québec et Saguenay. L’organisation qualifie le taux de débarquement de très élevé avec 75 %. La météo ensoleillée aurait davantage incité les passagers à s’aventurer sur la terre ferme.

Selon l'organisme, la saison se dirigeait vers d'excellentes statistiques, en plus des trois navires imprévus qui se sont accostés à Baie-Comeau à l'automne en raison de l'ouragan Fiona.

Un homme pose près d'un bateau de croisière sur le quai.

Mathieu Pineault, président-directeur général de Croisières Baie-Comeau

Photo : Radio-Canada / Camille Lacroix

Le président-directeur général de Croisières Baie-Comeau, Mathieu Pineault, soutient que les attraits touristiques proposés aux croisiéristes ont notamment eu un impact sur l’achalandage.

C’est en raison des navires de bonnes capacités, en plus des attraits touristiques qui sont visités. Il y a donc beaucoup d’achalandage. Les gens se promènent, marchent en ville et c’est très profitable pour les commerces et les restaurants environnants, explique Mathieu Pineault.

Toutefois, il est difficile de quantifier les retombées économiques selon le président-directeur général, mais il assure que les croisières ont eu des effets positifs.

On va essayer de bâtir sur ce momentum et de continuer une progression du tourisme à Baie-Comeau et sur la Côte-Nord, mentionne Mathieu Pineault qui a remarqué une hausse de l’achalandage touristique cette année en général comparativement à la même période en 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...