•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un retour au travail des employés de WestRock est envisagé d’ici la fin de la semaine

L'usine WestRock de La Tuque.

L'usine WestRock de La Tuque

Photo : Radio-Canada / Rebecca Martel

C’est la fin du conflit de travail à l’usine WestRock de La Tuque. Les travailleurs vont reprendre le chemin de l’usine, qui pourrait reprendre ses activités d’ici la fin de la semaine.

Ça devrait être très rapide comme retour au travail, mentionne le représentant national pour Unifor, Joël Vigeant.

Après que les employés en lock-out ont accepté l’hypothèse de règlement présentée par le conciliateur, la partie patronale en a fait tout autant, ce qui met un terme au conflit de travail.

Le nouveau contrat de travail sera d’une durée de quatre ans. Des gains ont été faits au chapitre des salaires : les employés bénéficieront d’augmentations totales de 11,75 % pour la durée de la nouvelle convention.

Selon le représentant syndical, cette augmentation répondait aux souhaits des employés en grande partie. Parmi les autres gains, les employés qui font le quart de travail de nuit pourront bénéficier d’une prime : C’est un beau gain, car il n’y en avait pas avant, fait observer M. Vigeant. Les employés bénéficieront également d’une bonification de la contribution de l’employeur aux divers régimes d’assurance collective.

Selon Joël Vigeant, cette nouvelle entente se rapproche davantage du contrat type adopté par les autres papetières.

Un retour qui pourra se faire rapidement

Il restera à suivre le protocole de retour au travail élaboré par le conciliateur. Tout avait été mis en place pour que le retour puisse se faire rapidement. Les employés avaient fait en sorte que la chaîne de production puisse être rapidement remise en marche.

« Comme on avait prévu de faire une grève de 24 heures, les machines avaient été arrêtées de façon à ce que le redémarrage soit fait le plus rapidement possible, pour que ce soit facile à repartir. Les employés s’étaient assurés que les lignes de production soient bien nettoyées et prêtes à repartir. »

— Une citation de  Joël Vigeant, représentant national pour Unifor

Le 29 novembre dernier, 250 employés affiliés au syndicat Unifor de l’usine WestRock de La Tuque ont été mis en lock-out après avoir voté en faveur d’une grève de 24 heures. Deux jours plus tard, l’employeur mettait complètement fin aux activités à l’usine, obligeant ainsi 120 autres employés à cesser de travailler.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...