•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouvelles options sur la table pour la relocalisation de la Casa tropical Montessori

Le bâtiment de l'aréna de Saint-Denis-de-Brompton

La garderie la Casa tropical Montessori pourrait s'installer temporairement dans un local de l'aréna de Saint-Denis-de-Brompton.

Photo : Radio-Canada / Marion Bérubé

Radio-Canada

C'est une véritable course contre la montre à laquelle se livrent les propriétaires de la Casa tropical Montessori de Saint-Denis-de-Brompton qui a été ravagé par un incendie criminel dans la nuit de dimanche à lundi. Ce mercredi, ils étaient toujours à la recherche d'un local où établir temporairement la garderie qui accueille 80 enfants.

Si mardi, tout indiquait qu'ils pourraient s'installer dans des locaux vacants d'une résidence pour personnes âgées, l'Oasis des lacs, les choses ont changé mercredi. Le propriétaire de l'endroit avait accepté de leur prêter un appartement 4 1/2 et trois appartements 3 1/2 pour une durée de six mois. Toutefois, les autres locataires de la résidence craignent les virus, grippes, COVID-19 et autres maladies très populaires chez les tout-petits, ce qui a fait en sorte que cette solution n'est plus une option. C'est sûr que ce sont des personnes âgées: leur santé est plus fragile. On comprend cette situation-là, dit la directrice adjointe de la garderie, Kimberly Orantes-Mendoza.

Deux autres endroits sont présentement sur la table pour accueillir la Casa tropical Montessori : dans un local vacant du Groupe Laroche à Sherbrooke ou dans un local de l'aréna de Saint-Denis-de-Brompton. C'est un grand espace qui est disponible, si ça peut servir on serait bien content de ça. On considère qu'il y rentre facilement plusieurs enfants, soutient le maire de la municipalité, Daniel Veilleux. L'endroit est également équipé de six toilettes, d'une cuisine et d'un bureau; de quoi réjouir l'une des propriétaires de la Casa tropical Montessori, Teresa Mendoza. Ça répond pas mal à ce dont on a besoin!

Ce mercredi, les pompiers ont évalué les deux emplacements pour s'assurer qu'ils sont conformes aux normes établies. Une fois les évaluations terminées, la balle sera dans le camp des propriétaires pour le choix final. On doit choisir l'endroit qui répond le mieux à tout le monde, mais aussi où il y a le moins de changement à faire, explique Mme Mendoza.

L'objectif des propriétaires de la garderie est encore d'ouvrir lundi prochain.

Parallèlement à ces questionnements, diverses campagnes d'aide tant financière que matérielle s'organisent pour donner un coup de pouce aux propriétaires éprouvés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...