•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Création d’un sous-comité pour surveiller le train léger à Ottawa

Le train léger photographié par un drone.

Un sous-comité va être créé pour suivre de près le fonctionnement de la ligne de la Confédération et les travaux de la phase du train léger à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

Quelques jours après les révélations accablantes du rapport final de la Commission d’enquête sur le réseau de train léger sur rail d'Ottawa, le conseil municipal a décidé mercredi de créer un sous-comité qui suivra de près le fonctionnement de la ligne de la Confédération et les travaux de la phase 2.

La commission d’enquête a révélé que le public a été maintenu dans l’ignorance de problèmes graves en ce qui concerne le projet de la ligne de la Confédération. De plus, le train léger a été mis en service prématurément à cause de pressions financières et politiques.

Le rapport a été particulièrement accablant quant aux rôles joués par l’ex-maire Jim Watson, l’ancien patron des transports en commun, John Manconi, et l’ancien directeur général de la Ville, Steve Kanellakos.

La commission d’enquête a conclu que ces trois hommes ont dissimulé des informations sur la façon dont la barre a été baissée en ce qui concerne les exigences du contrat et le test final.

Lors de la réunion de mercredi, le conseil municipal d'Ottawa et l'administration municipale se sont engagés à être plus responsables et plus transparents.

Il a par conséquent été question des actions qui doivent être entreprises afin de rétablir la confiance du public envers l’Hôtel de Ville en ce qui a trait au train léger.

Je veux prendre un moment pour reconnaître que la semaine dernière a été très difficile pour la Ville, a lancé Wendy Stephanson, qui a pris les rênes de l'administration municipale de manière intérimaire après le départ de M. Kanellakos, quelques jours avant la publication du rapport de la commission d'enquête.

Je reconnais que la confiance du conseil et du public s’est érodée au fil des ans au sujet du train léger. Et aujourd’hui, je veux vous assurer que l’équipe dirigeante a appris ses leçons, a-t-elle ajouté.

Les membres du conseil ont également souligné la perte de confiance du public. Rawlson King, conseiller du quartier Rideau-Rockcliffe, a déclaré que le conseil doit relever un défi de taille en matière de surveillance du train léger. Le conseil doit travailler pour améliorer la démocratie et la responsabilité à l’Hôtel de Ville, a-t-il fait valoir.

Rawlson King en entrevue à Radio-Canada.

Le conseiller du quartier Rideau-Rockliffe, Rawlson King (archives)

Photo : Radio-Canada

Le nouveau conseiller du quartier de Barrhaven Ouest, David Hill, a surenchéri en disant avoir entendu ses concitoyens décrire un désarroi et un désir d’appel à l’action.

Pour lui, il y a un besoin réel pour le conseil de montrer au public qu’il prend au sérieux le rapport de la commission d’enquête.

Nouveau sous-comité

Le conseil municipal a créé un nouveau sous-comité sur le train léger, que le maire a qualifié de première étape afin que le conseil assure une surveillance plus directe quant aux problèmes actuels sur la ligne de la Confédération et à l’avancement de la construction de la phase 2 du train léger, qui est en cours.

La motion de création du sous-comité a été présentée par le conseiller du quartier Riverside-Sud-Findlay Creek, Steve Desroches, et appuyée par le maire Sutcliffe.

Portrait de Steve Desroches.

Le conseiller municipal Steve Desroches (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Il sera composé de cinq membres du conseil, dont les présidents des commissions de transport et des transports en commun de la Ville. Les membres devraient être nommés la semaine prochaine.

M. Desroches a tout de même souligné que, contrairement à de grandes villes comme Chicago, New York et Toronto, la capitale du Canada n'a jamais eu à gérer des projets de plusieurs milliards de dollars.

Par conséquent, ces projets titanesques nécessitent un degré de surveillance accru, surtout que la deuxième phase, dont le coût est estimé à 4,66 milliards de dollars, a déjà pris du retard.

Compte tenu de la gravité du rapport de la commission de la semaine dernière, je pense qu'il est justifié de créer une nouvelle sous-commission, a déclaré M. Sutcliffe.

Mark Sutcliffe en point de presse.

Le maire d'Ottawa, Mark Sutcliffe (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Les détails précis du mandat du nouveau sous-comité ne seront pas précisés avant l’année prochaine. Toutefois, il recevra des mises à jour régulières du personnel et du vérificateur de sécurité indépendant.

On ne sait pas non plus si le sous-comité va rendre des comptes au nouveau comité des finances et des services généraux ou à la commission de transport dans le cas où il devrait se pencher sur l’exploitation quotidienne de la ligne de la Confédération.

Certains conseillers sont particulièrement préoccupés par le problème récurrent de l’alignement des roues et des rails du train, un problème critique qui, selon le commissaire d’enquête, a contribué au déraillement d’août 2021.

Les mises à jour concernant les enquêtes en cours sur les causes de ce déraillement devraient être directement transmises au sous-comité.

D'autres conseillers souhaitent également que la Ville commence à prendre en considération les autres recommandations du rapport d'enquête, y compris les questions relatives à la façon dont la Ville devrait traiter l'approvisionnement et la gestion de projets pour les grandes entreprises.

Le public souhaite vivement que nous nous mettions au travail et que nous ne [prenions] pas trop de temps pour suivre ces recommandations [...]. Le public veut que nous allions de l’avant, a souligné Riley Brockington, conseiller du quartier de River Ward.

Avec les informations de Joanne Chianello, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...