•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Zoo sauvage est au cœur d’un projet mené par une chercheuse robervaloise

Des personnes sont debout sur un pont piétonnier en hiver.

Des membres de l’équipe du Zoo sauvage de Saint-Félicien participent au projet iTrackDNA.

Photo : Gracieuseté du Zoo sauvage de Saint-Félicien

Radio-Canada

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien est mis à contribution dans un projet scientifique destiné à préserver la biodiversité par la recherche de l'ADN de certaines espèces animales.

Le projet iTrackDNA est financé à hauteur de 12 millions et est piloté par l'Institut national de la recherche scientifique (INRS). Avec le Zoo, il vise à prélever l'ADN d'une vingtaine d'espèces de la Boréalie comme l'ours blanc et le cougar pour ensuite voir si ces espèces habitent un territoire donné.

C’est-à-dire qu’on va utiliser les actions qu’on fait avec les animaux pour aller chercher le matériel génétique. On sait que le cougar, c’est une espèce dont on veut connaître la présence, où elle est sur le terrain. Alors, avec le matériel génétique qu’on va fournir, l’équipe de chercheurs va développer l’ADN environnemental. Ils seront en mesure d’identifier des échantillons de sol, des échantillons d’eau. Nous, on a trouvé que le projet était fabuleux, a souligné Lauraine Gagnon, directrice générale du Zoo sauvage de Saint-Félicien.

Valérie Langlois est souriante.

Valérie Langlois

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Deux employés du Zoo seront d'ailleurs présents à la COP15 à Montréal en fin de semaine pour présenter ce projet codirigé par Valérie Langlois, de l'INRS, une spécialiste en biologie moléculaire originaire de Roberval.

Le Zoo nous permet d’accéder soit aux sentiers de la nature, soit aux différents enclos, pour aller par exemple dans le petit marais, pour voir si notre trousse va fonctionner. Ça, c’est vraiment très précieux comme validation pour nos différentes trousses qu’on est en train de développer, a-t-elle expliqué en entrevue.

Ce projet est financé par Génome Canada, Génome Québec et Génome Colombie-Britannique.

Avec les informations de Michel Gaudreau et de Philippe L'Heureux

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean.