•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aide contre l’inflation : le déploiement de certaines mesures reste flou

Danielle Smith parle à la caméra, assise à son bureau devant des drapeaux.

Deux semaines après le discours télévisé de Danielle Smith, certaines mesures annoncées ne sont pas encore prêtes.

Photo : Gouvernement de l'Alberta

Le gouvernement albertain a déposé son projet de loi pour permettre la mise en place des 2,8 G$ de mesures d’aide contre l’inflation annoncés il y a deux semaines, mais certains détails comme la manière dont les familles et les aînés pourront recevoir les 600 $ promis n’ont toujours pas été éclaircis.

Il y a deux semaines, la première ministre Danielle Smith a annoncé que les aînés et les parents dont le ménage a un revenu inférieur à 180 000 $ pourront recevoir 600 $ pour les aider à faire face à l’augmentation du coût de la vie.

Le ministre de l’Abordabilité et des Services publics, Matt Jones, a confirmé qu’il s’agira de versements de 100 $ par mois pour une durée de six mois et que les Albertains qui y ont droit devront faire une demande grâce à un portail gouvernemental. Ces paiements ne seront pas soumis à la taxation.

Les règlements détaillant les critères d’admissibilité et la date d’effet de ces mesures ne sont toutefois pas encore prêts.

Ces mesures sont nouvelles et de grande ampleur. Elles concernent des millions d’Albertains. Il y a donc encore du travail à faire pour s’assurer que les programmes seront prêts, a avoué le ministre. Il espère toutefois que les personnes admissible pourront recevoir cette aide en janvier.

Matt Jones n’a pas non plus été en mesure de préciser le montant et le moment où les personnes handicapées et celles recevant le soutien au revenu toucheront l’aide promise. Ces personnes vulnérables ne devraient cependant pas avoir à faire de demande en ligne, selon le ministre.

Rabais sur l’énergie

Le gouvernement a aussi ajouté une aide pour stabiliser le prix de l’électricité. Le tarif réglementé d’électricité auquel environ 40 % des consommateurs souscrivent sera limité à 13,5 cents le kilowattheure pour janvier, février et mars. Ce tarif se situe entre 21,7 et 24,2 cents le kilowattheure en décembre. 

Les compagnies d’électricité pourront toutefois récupérer leur manque à gagner en augmentant les tarifs les mois suivants. 

Le rabais sur l’électricité accordé depuis le mois de juillet se poursuit durant quatre mois supplémentaires. Les déductions sur les factures seront de 75 $ en janvier et en février, et de 25 $, en mars et en avril.

Le programme de rabais sur le gaz naturel deviendra permanent. Il est déclenché lorsque le prix du gaz naturel atteint 6,50 $ le gigajoule, ce qui n’a pas encore été le cas cet automne. 

Le gouvernement suspend également la taxe provinciale sur l’essence de manière intégrale entre le 1er janvier et le 30 juin 2023. Cette suspension de 13,4 cents le litre était jusqu’à lors progressive, diminuant en fonction de la baisse du prix du pétrole, le West Texas Intermediate. L’approche progressive sera de retour en juillet. 

Réindexation des revenus et des aides

Le projet de loi entérine également les promesses passées de réindexation de revenus et de bénéfices sociaux.

À partir de janvier, le revenu garanti pour les personnes gravement handicapées, le soutien au revenu et la prestation aux aînés augmenteront de 6 % pour suivre le rythme de l’inflation. 

La prestation pour les familles et les enfants de l’Alberta sera également revalorisée pour suivre l’inflation. Les versements seront augmentés en février. Une famille pourra recevoir de 120 $ à 307 $ supplémentaires par an selon le nombre d’enfants. 

Le projet de loi confirme également la réindexation de l’impôt sur le revenu. Les tranches d’imposition augmenteront de 2,3 % cette année, et de 6 %, en 2023.

Le gouvernement estime que 80 000 à 95 000 personnes supplémentaires ne paieront pas d’impôts l’année prochaine grâce à cette mesure. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...