•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Report du procès de Charles Mustard, accusé d’un meurtre commis il y a 29 ans à Toronto

L'individu de 69 ans avait finalement été arrêté grâce à son ADN en octobre 2018.

Une photo de police de Charles Mustard.

La photo de l'accusé, Charles Mustard, avait été présentée à la presse peu après son arrestation en octobre 2018.

Photo : AVEC L'AUTORISATION DE LA POLICE DE TORONTO

Le procès de l'individu accusé d'un meurtre qui est longtemps resté inexpliqué à Toronto est reporté au lundi 12 décembre. Charles Mustard est inculpé pour le meurtre prémédité de Barbara Brodkin en 1993. Après des années infructueuses, son ADN l'aurait finalement trahi.

Barbara Brodkin a été retrouvée morte le matin du 19 mars 1993 dans l'appartement qu'elle partageait avec son fils de six ans.

C'est d'ailleurs le petit garçon qui avait composé le 911 en découvrant le cadavre de sa mère peu avant 8 h du matin ce vendredi-là.

La police s'était alors aussitôt rendue au 155, rue Balliol, dans le quartier Davisville, dans le centre de la ville.

Elle conclura que la victime de 41 ans avait été poignardée d'un coup fatal à la poitrine.

Une femme blonde de 40 ans.

La victime de 41 ans, Barbara Brodkin

Photo : Radio-Canada / (archives CBC)

À l'époque, la police avait remarqué qu'une quantité d'argent et de marijuana manquait dans l'appartement et elle pensait que Mme Brodkin avait peut-être été victime d'un vol.

L'audition de centaines de témoignages et de polygraphes et l'examen des preuves, des photographies et des relevés téléphoniques et bancaires n'avaient pas permis d'arrêter un suspect dans les mois qui avaient suivi la découverte macabre.

L'affaire allait être classée comme non résolue durant 25 ans, malgré les efforts des enquêteurs pour élucider le mystère.

Un individu qui se tient au fond d'un corridor d'appartements.

Le corridor menant à l'appartement de la victime situé au 155, rue Balliol, à Toronto.

Photo : Radio-Canada / (archives CBC)

L'année 2018 marquera un tournant dans l'enquête qui fait l'objet d'une révision à la lumière de progrès dans les technologies médicolégales.

Des examens supplémentaires des preuves qui avaient été recueillies et conservées au moment de l'entrée par effraction avaient été ordonnés pour des analyses d'ADN.

L'investigation permettra de faire un lien avec l'ADN d'un suspect et l'accusé, Charles Mustard, qui était devenu avec le temps connu des policiers.

Charles Mustard a été arrêté le 19 octobre 2018 et inculpé du meurtre prémédité de Barbara Brodkin. Selon les enquêteurs, l'individu était une connaissance de la famille Brodkin. Il avait 37 ans à l'époque du meurtre.

On s'attend à ce que le fils de la victime, qui est aujourd'hui âgé de 35 ans, témoigne pour la Couronne dans le courant du procès sans jury.

Fait intéressant à noter : c'est le Code criminel de 1993 qui s'appliquera dans les procédures et non celui qui est en vigueur à l'heure actuelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...