•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entre l’héritage de John Horgan et nouveauté, la C.-B. dévoile son Conseil des ministres

La nouvelle ministre des Finances, Katrine Conroy, serre la main à Selina Robinson, nouvelle ministre de l'Enseignement supérieur et de l’Éducation, lors de l'assermentation du Conseil de ministres, le 7 décembre 2022.

Le nouveau Conseil des ministres est composé de 23 ministres et 4 ministres d’État.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Le nouveau premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, a dévoilé son Conseil des ministres à Victoria mercredi. Ce cabinet est marqué par l’arrivée de nouveaux visages à des portefeuilles majeurs, tout en s’inscrivant dans l’héritage du gouvernement de son prédécesseur, John Horgan.

Jusqu’à mercredi, la composition du nouveau Cabinet restait un mystère pour des observateurs. Il est finalement composé de 23 ministres et 4 ministres d’État, parmi lesquels 11 changent de responsabilités et 8 nouveaux venus font leur apparition.

Le conseil est également marqué par une grande diversité et une majorité de femmes, étant 15 à y avoir obtenu une position.

Le successeur de John Horgan affirme avoir voulu rassembler autour des tables de discussions des politiciens d’expérience ainsi que de jeunes membres du caucus pour représenter la diversité de la province.

« Ensemble, c’est une équipe forte. Ils vont relever les gros défis auxquels notre province fait face. »

— Une citation de  David Eby, premier ministre de la Colombie-Britannique
Montage photo des portraits de Katrine Conroy, Bowinn Ma et Ravi Kahlon.

Katrine Conroy devient ministre des Finances. Bowinn Ma est nommée ministre de la Gestion des urgences et préparation sur le plan du climat. Ravi Kahlon devient ministre du Logement, un dossier prioritaire pour le nouveau premier ministre David Eby.

Photo : Radio-Canada / / La Presse canadienne

Sans surprise, les ministres de la Santé, de l’Environnement, de la Sécurité publique, des Relations avec les Autochtones et des Transports restent en place. Il s’agit respectivement d’Adrian Dix, de George Heyman, de Mike Farnworth, de Murray Rankin et de Rob Fleming.

Adrian Dix est également ministre responsable des Affaires francophones.

Contre toute attente, Katrine Conroy change toutefois de portefeuille, passant du ministère des Forêts à celui des Finances.

Selina Robinson, qui s’occupait des Finances, se voit plutôt attribuer le portefeuille de l’Éducation post-secondaire.

Katrine Conroy devant un podium en conférence de presse.

Katrine Conroy devient ministre des Finances à la place de Selina Robinson.

Photo : Radio-Canada / Francis Plourde

Le premier ministre ne voit pas ce rabattement de cartes comme une rétrogradation, car Selina Robinson aura, selon lui, un rôle important pour s’assurer que les étudiants sont prêts à affronter les défis économiques actuels.

Jennifer Whiteside est, quant à elle, transférée au ministère de la Santé mentale et des Dépendances, alors que Sheila Malcolmson obtient le portefeuille du Développement social et de la Réduction de la pauvreté et que Lana Popham sera responsable du Tourisme, des Arts, de la Culture et du Sport.

Le remaniement ministériel en bref :

2 nouveaux ministères :

  • Logement
  • Gestion des urgences et préparation sur le plan du climat

23 ministres :

  • 9 conservent leur portefeuille
  • 11 changent de ministère
  • 8 nouveaux visages

Un nouveau ministère du Logement, une priorité du nouveau gouvernement

Comme cela a déjà été annoncé par David Eby, un nouveau ministère consacré à 100 % au logement apparaît pour la première fois depuis 50 ans. Le ministre Ravi Kahlon, ancien ministre des Emplois, de la Relance économique et de l’Innovation, y est promu. Il devient également le leader parlementaire du gouvernement.

David Eby en conférence de presse au centre-ville de Vancouver, le jeudi 20 octobre 2022, après avoir été nommé à la tête du parti néo-démocrate.

David Eby a maintenu certains ministres nommés par son prédécesseur dans certains postes clés, mais il a aussi accordé une forte place au sang neuf.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Faire de ce ministère une responsabilité séparée a pour but de résoudre la crise du logement, l’une des priorités que David Eby s’est données. Murray Rankin, qui occupait ce poste, gérait en même temps le ministère des Relations avec les autochtones et de la Réconciliation.

Un ministère de la Gestion des urgences et de la Préparation du plan climatique est également créé. Ce nouveau portefeuille est attribué à Bowinn Ma, qui était ministre d’État à l'Infrastructure et que des observateurs voyaient déjà dans un ministère lié au climat.

Trois départs au Conseil

Le ministre chargé du Commerce, George Chow, et le ministre du Développement social et de la Réduction de la pauvreté, Nicholas Simons, sont remplacés dans le nouveau Cabinet.

Katrina Chen, qui était ministre d'État aux Services de garde des enfants, n'y figurera pas non plus, après avoir demandé à David Eby de ne pas considérer sa candidature dans ce nouveau gouvernement.

Katrina Chen est entourée d'enfants s'amusant.

Katrina Chen, qui a piloté le dossier des garderies abordables, a annoncé qu’elle avait demandé de ne pas être prise en considération pour un portefeuille, invoquant des questions de violence familiale.

Photo : Radio-Canada / Simon Gohier

Jusqu'à maintenant, le Cabinet comptait 21 ministres, 3 ministres d'État sans portefeuille et 14 secrétaires parlementaires.

De nouveaux visages à des postes clefs

Huit nouveaux venus font leur entrée au Conseil des ministres mercredi.

C’est le cas de la députée de Vancouver-Hastings, Niki Sharma, qui passe de secrétaire parlementaire du développement communautaire à procureure générale en remplacement de Murray Rankin.

Les nouveaux ministres :

  • Pam Alexis (Abbotsford-Mission) : ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
  • Niki Sharma (Vancouver-Hastings) : procureure générale
  • Grace Lore (Victoria Beacon-Hill) : ministre d'État chargée des Services de garde d’enfants
  • Rachna Singh (Surrey Green-Timbers) : ministre de l’Éducation et des Services de garde d'enfants
  • Brenda Bailey (Vancouver- False Creek) : ministre de l’Emploi, du Développement économique et de l’Innovation
  • Jagrup Brar (Surrey-Fleetwood) : ministre d’État chargé du Commerce
  • Dan Coulter (Chilliwack) : ministre d’État chargé de l’Infrastructure et du Transport en commun
  • Andrew Mercier (Langley) : ministre d'État chargé du Développement de la main-d'oeuvre

La secrétaire parlementaire Rachna Singh obtient quant à elle le poste de ministre de l’Éducation et des Services de garde d'enfants, en remplacement de Jennifer Whiteside.

« Ils acceptent ces responsabilités à un moment où on a le vent de face. »

— Une citation de  David Eby, premier ministre de la C.-B.

L’inflation augmente les coûts des produits essentiels pour les familles. L’économie est incertaine et crée de l'anxiété. Le système de santé partout au Canada est mis à l’épreuve et la Colombie-Britannique en fait également partie, a affirmé David Eby.

Avec des informations de Francis Plourde et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...