•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allongé au sol 4 heures en attendant l’ambulance, un Néo-Écossais demande des comptes

Plusieurs ambulances sont garées devant un hôpital.

Bill Willman a attendu 4 heures avant qu'une ambulance n'arrive.

Photo : CBC / Tom Ayers

Radio-Canada

Dans une salle remplie de personnes ayant des questions sur l'état du système de santé de la Nouvelle-Écosse, celle de Bill Willman était peut-être la plus simple et la plus directe.

Pourquoi faut-il quatre heures pour qu'une ambulance arrive si je suis allongé sur le sol à les attendre? a-t-il demandé aux hauts fonctionnaires de la santé lors d'une réunion à Digby lundi.

M. Willman fait partie de la centaine de personnes réunies pour une rencontre avec la ministre de la Santé Michelle Thompson, la sous-ministre de la Santé, Jeanine Lagassé, et la PDG par intérim de Santé Nouvelle-Écosse, Karen Oldfield.

M. Willman a raconté qu'il a attendu sur le sol il y a deux semaines après avoir subi un accident vasculaire cérébral (AVC). Lorsque l'ambulance est arrivée, elle a dû le conduire pendant une heure jusqu'à Yarmouth, parce que le service d'urgence de Digby était fermé.

Une situation « inacceptable »

Ces événements se sont produits après un AVC survenu deux mois auparavant. Bill Willman avait aussi été transporté à l'hôpital de Yarmouth, avait dû attendre deux jours avant d'être transféré à Kentville, puis son intervention chirurgicale a été repoussée plusieurs fois au cours des quatre jours suivants.

Des défis du système de santé de la province sont souvent ressentis de façon plus aiguë dans les communautés rurales comme Digby, où les fermetures de services d'urgence sont fréquentes et où il est difficile d'attirer et de retenir suffisamment de personnel, notamment des infirmières, des médecins et des techniciens de laboratoire.

Charlotte Sabean, membre de la communauté, a parlé de la nécessité d'aider les gens à comprendre comment accéder au système et comment s'y retrouver.

Charlotte Sabean prend la parole lors d'une réunion publique.

Charlotte Sabean prend la parole lors d'une réunion publique à Digby, N.-É., le lundi 5 décembre 2022, au sujet du système de soins de santé de la province.

Photo : Radio-Canada / Micheal Gorman

Digby, comme d'autres communautés de la province, compte de plus en plus sur les pharmaciens pour offrir des services aux personnes qui n'ont pas de médecin de famille, afin d'éviter qu'elles ne se rendent dans des services d'urgence très fréquentés pour renouveler leurs ordonnances, par exemple.

Kristen Sabean, une pharmacienne locale, a déclaré que le public doit être sensibilisé au temps nécessaire pour effectuer une partie de ce travail et que les pharmaciens doivent être rémunérés équitablement.

« Je peux prescrire à un patient quatre médicaments différents pendant un an. Il peut s'agir de maladies différentes. Je peux avoir à examiner des analyses de sang [et d'autres résultats de tests], prendre sa tension artérielle, y consacrer une heure, et nous recevons un maigre 20 $ pour cela. »

— Une citation de  Kristen Sabean, pharmacienne

Donc, pour mon patron ou tout propriétaire d'une pharmacie communautaire, ce n'est pas faisable financièrement.

Mise à jour des dossiers électroniques à venir

La réunion de lundi était la dernière d'une série à travers la province.

Michelle Thompson lors d'une rencontre à Baddeck le 6 octobre 2022.

La ministre de la Santé de la Nouvelle-Écosse, Michelle Thompson, affirme que plus d'information sera bientôt disponible.

Photo : Radio-Canada / Tom Ayers

De nombreuses personnes ont parlé de la frustration de devoir raconter leurs antécédents médicaux chaque fois qu'elles consultent un nouveau fournisseur et qu'elles voudraient des dossiers médicaux modernes et numériques.

La ministre de la Santé, Michelle Thompson, a déclaré à CBC News après la réunion que le travail se poursuit sur un système de dossier unique pour chaque patient et que le public peut s'attendre à recevoir une mise à jour bientôt.

Avec les informations de Micheal Gorman

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...