•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux jours de grève pour 400 employés de l’École nationale de police, à Nicolet

Extérieur de l'École de police en hiver.

Des employés de l'ENPQ seront en grève deux jours en décembre (archives).

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Environ 400 employés de l’École nationale de police du Québec, située à Nicolet, ont prévu être en grève les 15 et 16 décembre. Il s’agirait alors des premières journées de grève exercées par le syndicat depuis le début de la négociation.

Après plus de deux ans et demi de négociation, la patience de nos membres a atteint ses limites, indique le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) par voie de communiqué.

Le Syndicat réclame un salaire et des conditions de travail équitables qui tiennent compte de la réalité du marché du travail, de l’inflation et de la pénurie de main-d’œuvre.

L’employeur est incapable d’obtenir du gouvernement Legault les sommes nécessaires pour faire débloquer les négociations qui piétinent, estime le président régional du SFPQ, Frédérick Dagenais.

Les membres du Syndicat ont voté pour tenir jusqu’à trois journées de grève d’ici le début du temps des Fêtes.

La convention collective est échue depuis le 31 mars 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...