•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La valeur des maisons de Matane fait un bond de 13,1 %

L'hôtel de ville de Matane.

La valeur moyenne de la maison unifamiliale à Matane passe donc de 153 000 $ à 174 000 $.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Matane n’échappe pas à l’explosion du prix des propriétés. La hausse est de 13,1 % dans le nouveau rôle d’évaluation. Cette augmentation a un impact sur le prochain compte de taxes des Matanais, qui augmente de 3,6 %.

Pour le maire de Matane, Éddy Métivier, cette hausse reste raisonnable compte tenu de l’explosion du coût de la vie. Dans le contexte actuel inflationniste au niveau des coûts d’opération qui montent entre autres pour l’essence, etc., le coût de la vie qui augmente...

« Dans le contexte actuel, 3,6 %, on est vraiment inférieurs de l’indice des prix à la consommation, qui est de 6,9 % pour la dernière année. »

— Une citation de  Eddy Métivier, maire de Matane.

Le maire souligne que l’équipe de la Ville dit avoir limité l’impact sur le portefeuille des résidents au maximum. Le taux de taxation résidentielle baisse de 1,41 $ du 100 $ d’évaluation à 1,28 $ du 100 $ d’évaluation.

Un document : Budget Matane, devant une salle.

Les taxes foncières des Matanais pour la prochaine année augmentent de 3,6 %.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

La valeur moyenne de la maison unifamiliale à Matane passe donc de 153 000 $ à 174 000 $

Cet automne, le directeur du service d'équilibration chez Servitech, Stéphan Roy, expliquait que cette augmentation touche de nombreuses municipalités de la province. Elle est due, entre autres, à la flambée du marché immobilier pendant la pandémie.

Rimouski annonçait récemment que la valeur moyenne d’une maison s’élève à un peu plus de 250 000 $.

Le maire de Matane observe que la valeur de la résidence unifamiliale à Matane est tout de même abordable si on la compare à de plus grandes villes ou à d'autres municipalités de la région. Ce qui fait que la Ville de Matane devient vraiment attractive pour de nouveaux arrivants, de nouveaux employés.

La construction va bon train

Le nombre de permis de construction pour les résidences unifamiliales et les logements a augmenté dans les deux dernières années.

En 2020, il y a eu des permis de construction pour une valeur de 13,8 millions de dollars. En 2022, même si l’année n’est pas encore terminée, la valeur des permis frôle 20 millions de dollars.

Dans le contexte de pénurie de logements, ces logements neufs aideront à attirer de nouvelles familles, selon Eddy Métivier. Le taux d’inoccupation à Matane s’élève à 1,7 % selon la Société canadienne d’hypothèque et de logement. Un marché équilibré est d’environ 3 %.

« On est dans un beau momentum au niveau de la disponibilité des logements. Il y a beaucoup de logements qui sont en construction, ce qui va continuer en 2023. »

— Une citation de  Eddy Métivier, maire de Matane
L'hôtel de ville de Matane sous un éclairage de nuit.

Le budget de Matane s’élève à 36,5 millions de dollars. Une augmentation de 4,4 % comparativement à l’année précédente.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Parmi les investissements prévus en 2023, la Ville prévoit injecter 7,4 millions de dollars pour des infrastructures d’aqueduc, d’égouts et de voiries.

Un montant de 6,1 millions de dollars sera injecté dans des parcs, terrains de jeux et l'amélioration de pistes cyclables.

En ce qui concerne des projets majeurs comme le complexe aquatique, Matane veut que les gouvernements financent au minimum les deux tiers du projet évalué à 20 millions de dollars avant d’aller de l'avant.

La construction d’une nouvelle salle de spectacle est toujours dans les cartons. La Ville prévoit déposer une étude de faisabilité en 2024.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...