•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau festival hivernal de musique électronique à Trois-Rivières

Des mains sur une console de DJ.

Des DJ canadiens de renommée internationale participeront au premier ArtikFest de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Un nouveau festival d’hiver consacré à la musique et à la culture électroniques viendra combler le vide laissé par les Nuits polaires, qui ont pris fin en 2018. L’ArtikFest est le nom de ce nouveau rendez-vous, chapeauté par le FestiVoix. La première mouture de ce festival aura lieu les 17 et 18 février au parc portuaire de Trois-Rivières et sera gratuite.

L’ArtikFest aura lieu là où se trouve la grande scène du FestiVoix. Le directeur Thomas Grégoire promet de créer une ambiance propre aux festivals consacrés à cette musique. Une grande roue va être installée et on a aussi construit une structure scénique très originale, décrit-il. Cette structure permettra de faire des projections. Au chapitre de la programmation, ce festival accueillera des DJ canadiens de renommée internationale. Il y aura de l’animation pour les enfants, il y aura de super bons spectacles en soirée. Ça va être un beau moment de rassemblement en plein hiver, ajoute-t-il. Des spectacles seront également présentés dans quelques bars du centre-ville.

En plus de combler une période creuse en matière d’offre touristique et événementielle, le directeur estime aussi combler un besoin auprès des amateurs de musique électronique. C’est une clientèle qui existe à Trois-Rivières et ce n’est pas une clientèle que nous, au FestiVoix, avons touchée traditionnellement. C’est une clientèle qui a du potentiel ici en région. Elle existe dans toute la province et dans tout le Canada. Ça touche plusieurs générations.

M. Grégoire est convaincu que les festivaliers seront au rendez-vous, car il estime que les gens qui écoutent de la musique électronique sont motivés pour aller danser.

Des milliers de personnes sont rassemblées devant une scène en plein air.

L'ArtikFest aura lieu à l'endroit même où se trouve la grande scène du FestiVoix.

Photo : Radio-Canada / Josée Bourassa

Le nouveau festival dispose d’un budget de 600 000 $ pour sa première année. Une partie du financement provient de Patrimoine Canada. Les organisateurs veulent en faire un rendez-vous récurrent. On a quand même beaucoup d’ambition pour cet événement-là. Il y a beaucoup de possibilités, surtout au chapitre de la direction artistique, pour que les gens puissent s’approprier l’hiver et le fleuve à ce moment-là d’une façon ludique.

Une nouvelle bien accueillie

Daniel Rioux, coordonnateur du tourisme chez Innovation et Développement économique (IDÉ) Trois-Rivières, accueille avec joie ce nouveau festival qui viendra animer une période plutôt morte : C’est difficile, l’hiver… à part les événements sportifs et les congrès.

L’ArtikFest souhaite mettre en lumière l’innovation des entreprises et de la Ville en leur permettant de se faire valoir. Thomas Grégoire donne l’exemple d’une entreprise qui pourrait organiser une journée portes ouvertes au cours de la fin de semaine pour profiter de l’achalandage du festival. C’est un volet stimulant pour IDÉ, qui souhaite l’explorer.

La programmation de l’ArtikFest sera dévoilée le 14 décembre prochain à 6 h du matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...