•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Convoyeur au port de Saguenay : appel d’offres lancé pour une mise en service fin 2024

Le navire à quai.

Le convoyeur multiusager permettra d'acheminer les marchandises jusqu'au quai sans devoir le faire par camion.

Photo : Courtoisie : Port Saguenay

L’Administration portuaire du Saguenay (APS) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation d’une étude géotechnique dans le contexte du projet de convoyeur électrique de 66 M$ qui avait été annoncé en août 2021 par Québec et Ottawa.

Selon l’appel d’offres publié dans le Système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec (SEAO), ce projet consiste à réaliser des puits d’exploration afin de connaître la stratigraphie des sols dans le but de construire un système de convoyeurs important, y compris l’élargissement d’une route existante.

L’appel d’offres est en vigueur jusqu’au 14 décembre. Il a été publié lundi.

Normalement, on va octroyer ça au cours des prochains mois et on va continuer à procéder avec les phases d’ingénierie, de préparation de travaux, puis on va commencer les travaux de terrain [...] en 2023 pour la préparation des infrastructures, puis l’installation des équipements en 2024 pour une mise en service à la fin de 2024, a précisé le président-directeur général du Port de Saguenay, Carl Laberge, en entrevue mardi.

Hausse des coûts

Le convoyeur multiusager reliera le quai Marcel-Dionne aux espaces industriels d’entreposage situés plus haut. Il servira autant à des clients actuels qu'a des clients futurs.

Carl Laberge négocie actuellement avec les gouvernements fédéral et provincial pour faire face à la hausse des coûts subie par le projet.

Carl Laberge en entrevue.

Le directeur général du Port de Saguenay, Carl Laberge, en entrevue

Photo : Radio-Canada

Il y a des fonds supplémentaires qui vont être nécessaires, effectivement, pour qu'on soit capables de réaliser le projet. Il y a eu des augmentations importantes de coûts, donc on est en discussion avec les gouvernements à propos de ça. D’ailleurs, le premier ministre Legault, quand il a fait une annonce concernant la zone industrialo-portuaire pendant les élections, a déjà annoncé un certain montant d’argent supplémentaire pour le projet du convoyeur et on est en discussion avec Ottawa pour compléter ces financements-là également, a-t-il poursuivi.

Rappelons que François Legault avait promis, durant la campagne électorale, d'investir 117 M$ au Port de Saguenay pour y aménager des infrastructures municipales. Il avait aussi inclus une somme de 11,7 M$ destinée au convoyeur dans sa promesse.

Annonce à venir

Carl Laberge travaille actuellement avec le gouvernement pour voir comment pourra se déployer cette deuxième phase de travaux, qui se fera évidemment après une annonce officielle.

Par rapport aux autres infrastructures pour la zone industrialo-portuaire, des infrastructures plus de type municipal, donc routes, aqueduc, protection incendie, traitement des eaux, etc., ce qui a été promis lors de la campagne électorale, on est à regarder avec le gouvernement actuellement de quelle façon ça peut être mis en place. On a espoir d’être capables de pouvoir mettre des choses en place prochainement. Le gouvernement fera ses annonces en temps et lieu, a conclu M. Laberge.

Récemment, l’APS a essuyé un refus de la part de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour l'utilisation d'une zone agricole. La demande consistait à pouvoir utiliser une parcelle de terrain zonée agricole d'une superficie de 32 hectares pour l’attribuer à un éventuel projet. Actuellement, le Port de Saguenay manque de terrains à promettre alors qu’une bonne part des terrains qu’il possède à cette fin ont été réservés pour des projets déjà sur la table (705 hectares sur 1240 hectares disponibles).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...