•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget municipal : Claude Villeneuve convoqué à « un dîner de cons »

Claude Villeneuve lors d'une séance du comité plénier portant sur le budget de fonctionnement 2023.

Claude Villeneuve accuse le maire de contourner l'opposition officielle pour faire adopter ses investissements en immobilisations.

Photo : Radio-Canada

L’opposition officielle à l’Hôtel de Ville accuse l’administration Marchand de vouloir la contourner afin d'adopter ses investissements en immobilisations. Et de jouer avec l’avenir du projet de tramway pour arriver à ses fins.

On est tous convoqués à un dîner de cons, a pesté le chef de Québec d’abord, Claude Villeneuve, en marge du comité plénier sur le budget.

Selon lui, l’administration Marchand a choisi de retirer le projet de tramway de son nouveau Plan décennal d’immobilisations (PDI) afin de favoriser son adoption par le conseil municipal.

Claude Villeneuve y voit une manœuvre du maire pour obtenir l’appui des conseillers indépendants Jean-François Gosselin et Bianca Dussault, opposés au tramway.

Bianca Dussault et Jean-François Gosselin.

Bianca Dussault et Jean-François Gosselin ont claqué la porte de Québec 21 en septembre dernier afin de siéger comme indépendants.

Photo : La Presse canadienne

Avec deux votes de plus, Québec forte et fière obtient en effet une majorité au conseil et n’a plus besoin de négocier avec l’opposition officielle.

On ne pense pas que cette approche-là soit illégale, mais je me questionne sur son éthique, a critiqué Claude Villeneuve.

« Tout est "canné" d'avance depuis le début! »

— Une citation de  Claude Villeneuve, chef de Québec d'abord

Le PDI regroupe des dépenses de plus de 10 milliards de dollars. Plus du tiers des investissements prévus sont liés au tramway.

Très ébranlé

Depuis le début du comité plénier sur le budget, Québec d’abord critique le manque de précision du PDI et dénonce l’absence d’échéanciers de réalisation détaillés relativement à de nombreux projets.

Claude Villeneuve estime que le maire Marchand préfère user de stratégie plutôt que de négocier avec l’opposition officielle afin d’adopter des modifications.

Du même souffle, il estime qu’on le met au défi de s’opposer au tramway pour manifester sa dissidence, un projet qu’il appuie depuis le début.

De voir que le maire est capable d’utiliser le projet de tramway pour forcer la main de quelqu’un avec qui il est supposé être en collaboration, je suis très ébranlé par ça, déplore-t-il.

Offrir des choix éclairés

Le cabinet du maire Marchand balaie du revers de la main les récriminations de Québec d’abord.

Nous sommes désolés que le chef de l’opposition vienne tout juste de comprendre le nouveau fonctionnement du budget, réplique un porte-parole dans une déclaration écrite.

Le retrait du projet de tramway du PDI viserait à offrir aux oppositions des choix plus éclairés et des façons optimales de voter selon leurs convictions.

Le comité plénier sur le budget doit se conclure demain à l’Hôtel de Ville de Québec. Par le passé, le budget de fonctionnement et les dépenses en immobilisations ont été soumis au vote des élus municipaux dès le lendemain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...