•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’accès aux pédiatres rendu possible grâce à la vidéoconférence

Un enfant sur un lit d'hôpital.

Les urgences des petites communautés ont désormais accès à des pédiatres grâce à la vidéoconférence. (archives)

Photo : iStock

Depuis le 21 novembre, les enfants malades qui se rendent aux urgences dans les petites communautés du Nord-Ouest de l’Ontario ont accès aux soins d’un pédiatre,  même si elles sont dépourvues de tels spécialistes. 

En effet, grâce au Programme de réponse pédiatrique régional, développé par le Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay (CRSSTB), les médecins qui pratiquent dans les hôpitaux de 12 communautés situées entre Kenora et Marathon peuvent rejoindre un pédiatre par vidéoconférence, lorsque nécessaire.

La présidente et directrice générale de l’hôpital mémorial Margaret Cochenour de Red Lake, Sue LeBeau, se dit très reconnaissante de la mise en place d’un tel service alors que les pédiatres les plus proches de leur communauté pratiquent à plus de 200 km.

« Alors ça donne accès à nos patients à un service qu'ils n'auraient pas autrement. »

— Une citation de  Sue LeBeau, présidente et directrice générale de l'hôpital mémorial Margaret Cochenour de Red Lake.

Les prestataires de soins peuvent donc rejoindre un pédiatre via vidéoconférence s’ils ont besoin d’aide pour diagnostiquer ou traiter un patient. Un  pédiatre [...] peut observer l’enfant à travers la caméra [...], peut obtenir des données sur les signes vitaux par exemple, puis les paramètres de laboratoires, etc. [...] puis peut fournir des avis aux prestataires de soins, aux infirmières, aux médecins pour prendre soin de l’enfant , résume Mme LeBeau lorsque questionnée sur le mode de fonctionnement du programme. 

Même lorsque les médecins sont en mesure de poser un diagnostic et de procéder aux traitements adéquats, l’appui d’un spécialiste s’avère rassurant pour eux, ajoute Mme LeBeau.

Elle confirme qu’au moins un patient a pu bénéficier du programme à l’urgence de l’hôpital de Red Lake.

Une importante collaboration

Ce sont les pédiatres de Thunder Bay qui répondent aux appels de leurs collègues.  

En effet, le programme a été mis en place par le Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay.

Meghan Hill, dirigeante des services pédiatriques régionaux, a joué un rôle clef dans l’élaboration du programme. 

Une consultation médicale par vidéo

Le recours à la technologie dans les hôpitaux pendant la pandémie a grandement contribué au développement du programme, selon Meghan Hill.

Photo : CBC

Selon elle, il s’inspire d’un autre programme développé pour la population adulte en région qui connaît un immense succès. Elle indique qu'il contribue à prévenir le transfert non essentiel de patients des régions éloignées à l’hôpital de Thunder Bay et à stabiliser les patients qui ont besoin d'un transfert afin d’assurer leur sécurité lors de déplacements par avion ou par hélicoptère.

Mme Hill ajoute que puisque l’hôpital de Thunder Bay est le centre pédiatrique de tous les hôpitaux de la région, ces derniers ont exprimé le besoin que soit développé un tel programme, toutefois adapté à la population pédiatrique.

« Nous sommes ainsi en mesure de faire entrer les pédiatres au sein du département d’urgence de façon virtuelle. »

— Une citation de  Meghan Hill, dirigeante des services pédiatriques régionaux au CRSSTB

Bien que le programme en soit à ses premiers balbutiements, Mme Hill explique que les résultats sont déjà encourageants et qu’ils espèrent l’étendre à l’ensemble du Nord-ouest. Depuis son instauration, Mme Hill est en mesure de confirmer que cinq appels ont été gérés avec succès.

« Un de nos médecins a pu contribuer à la gestion d’un cas, ce qui a permis au patient de demeurer dans son hôpital, à Kenora. »

— Une citation de  Meghan Hill, dirigeante des services pédiatriques régionaux au CRSSTB

Les médecins sur place bénéficient ainsi du soutien, de l’encouragement et des conseils de leurs collègues à Thunder Bay, précise Mme Hill avant d’ajouter que cela facilite le travail d’équipe et la collaboration

Mme LeBeau salue cette initiative de l’hôpital de Thunder Bay et l’esprit de collaboration qui règne entre les médecins du Nord-Ouest de l’Ontario.

Les médecins y ont accès du lundi au vendredi, de 8:00 à 16:00, et peuvent compter sur le soutien du programme destiné aux adultes durant les fins de semaine et après les heures de travail. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...