•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yukon : la Première Nation White River se lance dans l’énergie solaire

Des panneaux solaires dans la toundra.

La ferme solaire du village d'Old Crow représente un exemple pour le virage en énergie verte du Yukon. La Première Nation White River vise un parc solaire encore plus grand.

Photo : Caleb Charlie

Radio-Canada

La Première Nation White River, à Beaver Creek, aura sa propre ferme solaire composée de 5000 panneaux photovoltaïques pour une production de 1,9 mégawattheure (MWh). Une entente de rachat d’électricité par le fournisseur ATCO Electric Yukon a récemment permis de confirmer la viabilité du projet.

La mise en ligne, prévue d’ici 2024, permettra de réduire de 325 000 litres par année, soit de 60 %, la consommation de diesel dans la petite collectivité de moins de 100 habitants située près de la frontière alaskienne.

Le projet, chapeauté par une filiale de la société de développement autochtone, Copper Niisüü Limited Partnership (CNLP), est estimé à 19 millions de dollars, et l’entente de rachat d’énergie par ATCO Electric Yukon s'échelonnera sur 30 ans.

Le président de CNLP, John Vander Meer, affirme que le parc solaire promet d’être le plus grand jamais construit au Yukon.

« D'après ce que je sais, il s’agit de la plus grosse compensation de diesel, au Yukon, certainement, et peut-être même au-delà. »

— Une citation de  John Vander Meer, président, CNLP

Le projet permettra par ailleurs une réduction des émissions de dioxyde de carbone d'environ 1100 tonnes par année.

Un terrain déboisé entouré de forêts.

Le terrain où sera installé le parc solaire a déjà été préparé près de Beaver Creek. Les travaux débuteront en mai 2023 et seront terminés en 2024.

Photo : John Vander Meer

Les responsables ont également prévu un banc de piles permettant d’emmagasiner 3,5 MWh d’énergie. Le banc, qui sera installé par ATCO Electric Yukon, permettra d’assurer un approvisionnement continu, explique son vice-président au développement du Nord et aux relations autochtones, Jay Massie.

Il s’agit d’un "mécanisme d’uniformisation", si je peux m’exprimer ainsi, pour s’assurer qu’en l’absence de production d’énergie solaire notre centrale peut continuer d’alimenter l’électricité sans interruption.

Des bénéfices pour la population

La Première Nation et ATCO Electric mettent de l'avant les nombreux bénéfices qui découleront du projet, des bénéfices remarqués dans les Premières Nations ayant des projets d’énergie renouvelable semblables.

La Première Nation White River a toujours été la plus petite au Yukon. Je crois que, si on prouve à tous qu’on peut accomplir cela, cela signifie beaucoup. C’est important pour nos membres. Très important , explique John Vander Meer, qui a investi près de cinq ans dans l’élaboration de du projet.

Nous sommes ravis, ravis pour la communauté, pour ce projet. Ce que nous avons observé dans le passé, c'est [que ces projets] deviennent une source de fierté pour la communauté, comme il se doit, affirme pour sa part Jay Massie.

Le début des travaux est prévu pour le mois de mai 2023.

Avec les informations de Chris MacIntyre

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...