•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Banff va consulter sa population sur l’avenir de sa zone piétonne estivale

Un feu de circulation rouge sur l'avenue Banff.

Comme le tourisme reprend de la vigueur dans les Rocheuses, la Ville de Banff tente de déterminer l'avenir de la zone piétonnière.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Les conseillers municipaux de Banff ont approuvé la préparation de consultations publiques formelles pour trancher la question du maintien de la zone piétonne dans sa rue principale l'été.

Cette zone, ouverte l’été, est située sur l’avenue Banff, entre les rues Wolf et Buffalo. Elle a été créée en 2020 pour attirer plus de piétons dans les commerces, mais aussi pour permettre le respect de la distance de sécurité de 2 mètres au centre-ville.

La mairesse, Corrie DiManno, pense que c'est la seule chance de transformer la ville. La zone piétonnière a été créée à la suite de circonstances extraordinaires. Nous n’aurions jamais pensé à lancer ce projet, car les quatre voies sont importantes à la circulation, dit-elle.

Selon elle, le succès de cette zone durant la pandémie prouve qu’il est possible d’encourager les visiteurs à échanger leur véhicule contre les transports en commun.

Toutefois, avant de faire un choix, elle souhaite avoir l’avis de la population. Je n’ai pas toutes les données ni toutes les opinions des membres de la communauté, pour prendre une décision, dit-elle.

Des habitants ont d’ailleurs déjà donné leur opinion. Le conseil municipal a reçu 200 lettres sur la question, et des habitants se sont exprimés devant les conseillers municipaux, lundi, lors de la rencontre du comité qui traite des finances de la Ville.

La majorité des lettres, écrites par des résidents et des commerçants, sont en faveur de l’ouverture de la zone piétonnière durant l’été. Certains y sont toutefois opposés, car elle empêche la circulation dans la rue principale de la ville.

Je ne crois pas que [cette rue piétonne] ait été une mauvaise chose, mais on ne peut pas changer de façon de faire sans consultations [publiques], dit Katy Tuff, une habitante de Banff.

La principale inquiétude de ces personnes est l'impact de la circulation sur les rues adjacentes, qui pourrait créer de la congestion, du bruit et de la pollution dans les zones résidentielles.

Avec des informations de Helen Pike

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...