•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui est Marit Stiles, prochaine chef de l’opposition ontarienne?

Marit Stiles sourit pour la caméra.

Marit Stiles a établi cinq priorités, comme chef du Nouveau Parti démocratique.

Photo : Radio-Canada / Cole Burston

À la poursuite d’une éducation de qualité et de bonnes perspectives économiques, Marit Stiles a pris la décision de quitter Terre-Neuve-et-Labrador pour l’Ontario, en 1988. Plus de 30 ans plus tard, elle s’apprête à devenir la nouvelle chef de l’opposition officielle de sa province adoptive.

Après avoir obtenu un baccalauréat en arts à l’Université Carleton, la francophile a commencé sa carrière au bureau du député franco-ontarien Gilles Bisson en 1992.

À la suite de la défaite du Nouveau Parti démocratique en 1995 , Mme Stiles a brièvement travaillé pour le Canadian Policy Research Networks avant de se joindre au NPD fédéral comme recherchiste pour son caucus ontarien, de 1998 à 2004.

En 2005, elle est entrée à l'Association des artistes canadiens de la télévision et de la radio (ACTRA). Elle a été directrice nationale de la recherche et des politiques publiques du syndicat pendant 10 ans.

Mère de deux enfants, Marit Stiles s’est présentée comme conseillère au conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB) en 2014. Après son élection, elle est devenue présidente du NPD fédéral, un rôle qu'elle a assumé de 2016 à 2018.

Cinq priorités

Élue députée provinciale pour la première fois dans la circonscription de Davenport en 2018, elle était la porte-parole du NPD en matière d'éducation. C’est en septembre qu’elle a annoncé sa candidature à la chefferie du parti. La députée a dévoilé un plan qui établit cinq priorités pour son parti et la province.

En haut de la liste figure la protection de l'environnement. Mme Stiles souhaite protéger les espaces verts, créer des emplois dans des industries durables et investir dans des projets de développement d'infrastructures vertes.

Les efforts de réconciliation avec les peuples autochtones sont aussi importants pour elle.

Si sa victoire est confirmée, elle veut établir de nouvelles relations basées sur le respect entre le gouvernement provincial et les peuples autochtones de la province.

La troisième priorité de son plan porte sur l’économie. La future chef croit que les perspectives économiques des jeunes d'aujourd'hui sont beaucoup moins bonnes que lorsqu'elle est venue s'installer en Ontario. En tant que chef, elle mettrait l’accent sur la création de bons emplois là où les droits et la sécurité des travailleurs sont respectés.

Si elle est élue première ministre, Marit Stiles promet une réforme électorale afin de changer le mode de scrutin de la province. La députée veut remplacer le système uninominal majoritaire à un tour par un mode de scrutin qui ferait en sorte que chaque vote compte.

Finalement, elle souhaite combattre ce qu'elle perçoit comme les efforts de privatisation de la province par le gouvernement Ford.

Nous devons combattre la menace imminente de privatisation de nos écoles, nos hôpitaux et nos services sociaux, dit-elle.

Le vote de confirmation des membres du NPD aura lieu le 4 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...