•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des sapins de Noël contenant des œufs de spongieuse vendus en Ontario

Des arbres de Noël emballés dans une cour.

Le club Kiwanis de Westfort-Thunder Bay a dû mettre sur pause sa vente d'arbres de Noël pour les oeuvres de charité la semaine dernière.

Photo : Facebook/Kiwanis Club of Westfort-Thunder Bay

Radio-Canada

L’Agence canadienne d’inspection des aliments effectue des vérifications auprès des vendeurs d’arbres de Noël de la région de Thunder Bay, dans le Nord de l'Ontario, après que des œufs de spongieuse, un insecte envahisseur dangereux pour les arbres, ont été trouvés sur des sapins importés.

Au cours de la semaine dernière, deux entreprises de vente de sapins de Noël de la région ont été forcées d'interrompre leurs ventes en raison d’inspections de la part de l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

Des inspections ont été réalisées après la découverte d'œufs de spongieuse, un papillon envahisseur qui s’attaque aux forêts en Amérique du Nord, sur certains arbres qui ont été importés dans la région.

L’agence indique craindre que le papillon, déjà présent à plusieurs endroits au pays, ne se propage davantage dans d’autres régions, en raison des dommages potentiels pour l’industrie forestière.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments indique que les arbres inspectés ont été importés d’une région réglementée en Ontario en raison de la présence de l’insecte.

Un communiqué de presse de l’agence indique que les suivis sont faits auprès des vendeurs pour avoir une meilleure idée de l’ampleur du problème et des prochaines choses à faire pour enrayer la propagation.

Des ventes interrompues

Terry Ferguson, du Club Kiwanis de Westfort-Thunder Bay, a affirmé la semaine dernière qu'il a dû refuser, vendredi jusqu'en début d'après-midi, l'entrée à son commerce qui verse les recettes de ses ventes d'arbres à des oeuvres de charité.

Il attendait des nouvelles de l'agence fédérale pour savoir quand il pouvait rouvrir, ce qu’il a pu faire en fin d’après-midi vendredi.

Ils déballent les arbres et fouillent avec une lampe de poche le long du tronc, au bas de l'arbre, à la recherche d’œufs ou de larves, affirme M. Ferguson.

Cette année, il y avait de fortes populations de ce papillon dans les régions de Bancroft, Strathroy, Sarnia et le long du lac Huron. La Ville de Toronto a également procédé à des pulvérisations aériennes d’insecticide pour contrôler la population.

Les sapins baumiers semblent être ceux qui ont le problème. S'ils nous laissent les vendre, tout ira bien, explique M. Ferguson.

Fort de son expérience de cinq ans en vente d’arbres de Noël, M. Ferguson affirme qu’il est normal que ceux-ci soient inspectés, mais qu'un problème du genre est nouveau.

Toutefois, le Club Kiwanis de Westfort-Thunder Bay a annoncé sur ses réseaux sociaux aujourd’hui que tous ses arbres ont finalement trouvé preneur.

Des sapins sur un terrain.

Les sapins baumiers sont particulièrement prisés pendant le temps des Fêtes.

Photo : Facebook/George's Market and Celebrations

Le commerce George's Market and Celebrations de Thunder Bay a aussi dû mettre ses ventes sur pause pour se soumettre à une inspection jeudi et vendredi, mais a pu recommencer à vendre certains types d'arbres de Noël samedi.

Avec les informations d'Olivia Levesque, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...